Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 20:30

Relevé le 17 juillet 2017 sur BFMTV

"Macron veut réduire le nombre d'élus locaux

Parmi les mesures annoncées lundi lors de la Conférence des territoires, Emmanuel Macron a plaidé pour une réduction du nombre des élus locaux, mettant cette mesure en parallèle avec la baisse annoncée du nombre de parlementaires. "Nos concitoyens ne comprendraient pas ce traitement différencié", a-t-il justifié. De même que le nombre de députés et de sénateurs devrait diminuer d'un tiers, comme l'avait promis le Président alors qu'il était candidat, le nombre des élus municipaux, départementaux et régionaux pourrait aussi être revu à la baisse, à hauteur d'un tiers également."

 

Mais rétropédalage le 26 juillet 2017 sur Public Sénat  par Jacqueline Gourault (ministre auprès du ministre de l'Intérieur)

"Le gouvernement n'entend pas "supprimer des élus" locaux

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, assure que le gouvernement n'entend pas supprimer d'élus locaux, qui sont "une richesse pour le territoire", dans un entretien au quotidien de l'Association des maires de France (AMF) diffusé mercredi.

"A aucun moment le président de la République n'a imaginé de supprimer des élus qui sont très utiles et sont une richesse pour le territoire", déclare-t-elle.

Le 17 juillet, le chef de l'Etat avait affirmé devant la Conférence des territoires qu'il fallait "engager une réduction du nombre des élus locaux, comme" il a décidé d'"engager une réduction du nombre de parlementaires".

"Le président de la République a expliqué qu'il était nécessaire de laisser la liberté aux élus locaux de s'organiser sur le territoire", explique la ministre dans maire-info.com.

"Il pensait par exemple au développement des communes nouvelles: si de nombreuses communes fusionnent, inévitablement, en 2020, il y aura une diminution des conseils municipaux", fait-elle valoir. "On peut penser aussi que si des départements fusionnent, entre eux ou avec une métropole, cela fera évidemment moins d'élus", poursuit-elle.

Interrogée sur l'objectif de réduction des dépenses de 13 milliards d'euros sur cinq ans fixé par le gouvernement aux collectivités locales, Mme Gourault rappelle que des groupes de travail vont être mis en place pour trouver des pistes d'économies.

"Cela peut passer par la mutualisation, la réalité d'un travail de 35 heures - ce n'est pas toujours la réalité dans toutes les collectivités -, ou encore à certains endroits par la suppression d'un niveau de collectivité", déclare-t-elle."

Partager cet article

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Retour à l'accueil

Recherche Article