Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 20:36

Ce mercredi 19 août, match de football au stade Jean Bernard

BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
BFC : match amical à Bar-le-Duc
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité sportive
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 14:26

Les Trotte-Voyottes organisent chaque semaine une "Rando Santé®" alternativement le mardi ou le mercredi après-midi.

 

Ce mardi 18 août 2015, nous sommes allés en voiture à Montplonne (à l'entrée du village, nous avons pris un chemin qui monte à gauche pour rejoindre le plateau).

 

Puis randonnée à partir de la ferme Saint Rémy (Rauchamp, Vallée Baudot, Le Buisson le Borgne, La Cheminée, Les Barges).

 

Avec une pause appréciée avec partage du café, du thé et gâteau assis sur une série des grosses pierres plates probablement sorties des des champs voisins, voilà des décennies.

Et une rencontre improbable avec une mante religieuse qui se confondait avec la paille des chaumes d'un champ récemment moissonnés !!!

 

Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement
Notre cheminement

Notre cheminement

En chemin, nous découvrons le noyer d'amérique. Mais que la noix est dure !!!

En chemin, nous découvrons le noyer d'amérique. Mais que la noix est dure !!!

La flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automneLa flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automneLa flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automne
La flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automneLa flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automneLa flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automne

La flore : des mûres toujours appréciées, quelques rares fleurs, un champignon et les premières pommes qui annoncent l'automne

Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!
Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!
Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!

Et une rencontre improbable avec une mante religieuse !!!

Repost 0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 15:01

Les Trotte-Voyottes organisent chaque semaine une "Rando Santé®" alternativement le mardi ou le mercredi après-midi. 

En plus de ces randos en semaine, le groupe a proposé cette semaine une marche ce dimanche 16 août en après-midi.

Le départ en a été donné à l'église de Véel, puis vers Combles et "Chemin de Mourchamp"

Une petite halte près de cet arbre qui produit des petits fruits (non comestibles) !!!

Passage en contrebas du "Domaine du Golf" de Véel : "Le Champ la Géline", puis le long du terrain de golf "La Haie Chagrin", "L'Epichée",

En entrant dans Combles, le long d'un grand mur de pierres sèches "rue de la Galande" où un marquage ancienne rappelle que 60 hommes pouvaient être accueillis dans les "tranchées abris".

Direction Véel devant le "Domaine du Golf"

Traversée à l'arrière de Combles (près du cimetière) vers le "Mille Clubs".

Une pause appréciée sur l'aire d'accueil de la "Chapelle Saint Joseph du Chène" (avec partage du café, du thé, petits gâteaux).

Reprise vers "La Haie Gérardot", "Les Saignons". Nous avons laissé "La Guedotte", et retour par "Remonchanois".

Dans Véel, nous avons pris "Le Clos des Sablons" pour arriver à l'église de Véel,

Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche

Au cours de la marche

La Chapelle Saint Joseph du ChêneLa Chapelle Saint Joseph du ChêneLa Chapelle Saint Joseph du Chêne
La Chapelle Saint Joseph du ChêneLa Chapelle Saint Joseph du Chêne
La Chapelle Saint Joseph du ChêneLa Chapelle Saint Joseph du Chêne

La Chapelle Saint Joseph du Chêne

Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin
Flore en chemin

Flore en chemin

Rencontre improbable avec une chenille

Rencontre improbable avec une chenille

Repost 0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 20:18

Samedi 15 août 2015 à Bar-le-Duc (salle des fêtes du parc de l'Hôtel de Ville) à 20 h : bal folk "Par d'ici et d'ailleurs"

 

Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"
Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"
Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"Bal folk à Bar-le-Duc : "Par d'ici et d'ailleurs"
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 15:26

La pluie de ce samedi 15 août a fait du bien à l'Ornain.

L'eau y est plus vive ; le héron, la cane et ses petits s'activent,...

 

 

Le héron, maman cane et ses petits canardsLe héron, maman cane et ses petits canards

Le héron, maman cane et ses petits canards

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Coups de coeur Insolite
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 15:08

L'association Expressions présente cette exposition de Hans Jorgensen du 27 juin au 30 août 2015 à l'Espace Saint Louis à Bar-le-Duc "La matière- bois brûlée de l'intérieur par un feu sacrificiel..."

Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Exposition d'Expressions : "Fossiles de la mémoire"
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 20:09

Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil régional de Lorraine vient de publier un article sur sa page Facebook. Je ne peux m'empêcher de le publier ci-dessous (je me sens moins seul) : merci Monsieur Masseret.

 

Cigeo, un sujet brûlant au coeur de l'Eté

Avant la fin de session de juillet, au dernier moment de l'examen de la loi Macron, le gouvernement a introduit un amendement qui permet d'avancer vers l'enfouissement contesté des déchets nucléaires à Bure.

Fort heureusement, le Conseil Constitutionnel a invalidé ce "cavalier législatif" et ses dispositions.

Le sujet reste cependant d'actualité à quelques mois de la COP 21 de décembre prochain.

 

Résumons si possible le dossier Bure - Cigeo.

La France a fait le choix de l'énergie nucléaire. Choix soutenu par une majorité de Français et contesté par une minorité. Depuis, le débat n'a jamais cessé.

Pourtant, des déchets sont produits et qu'en fait-on? C'est un sujet non négligeable.

L'enfouissement a été retenu mais la France devait explorer plusieurs méthodes et plusieurs sites selon les débats devant le Parlement. Cet engagement n'a pas été respecté.

Le site de Bure, à cheval sur les départements de la Haute-Marne et de la Meuse, a été retenu. Des travaux continuent d'être réalisés. Des tests sont effectués. Certains y voient un intérêt économique, d'autres un danger. Les débats sur Bure continuent.

Les investissements nécessaires appellent des engagements financiers énormes. L'Andra est au coeur du dispositif. Le Parlement a toute sa responsabilité mais peut-il réellement l'exercer devant les technostructures puissantes qui portent le projet?

 

Des débats sont ouverts. D'autres sont promis. Sont-ils des leurres ou bien ont-ils une sincérité démocratique avérée? Le citoyen a du mal à se faire une opinion tant les arguments et les échanges sont, comme toujours, d'une valeur opposée.

La violence des actes et des mots n'est pas la meilleure des voies. Pourtant, c'est cela qui caractérise la situation. Ce qui dérange précisément c'est l'incapacité de chacun à dépasser ses certitudes. L'affaire n'est pourtant pas légère.

Les déchets nucléaires sont des produits toxiques, personne ne le nie. C'est d'ailleurs l'argument le plus lourd et le plus facile à utiliser.

La certitude des technocrates vire souvent à l'arrogance et au déni démocratique alors que les opposants usent de tous les moyens pour créer des rapports de force les plus utiles à leur cause.

 

Que faire? D'abord distinguer 2 choses.

  • La 1ère, la plus importante, est de traiter scientifiquement les études liées à la production d'énergie nucléaire donc au traitement des déchets et à investir les moyens nécessaires à ces recherches: moyens matériels et humains. Le site de Bure doit être légitimement le lieu de ces investissements, leurs pertinences dépassant, tout comme leurs applications, ce site.
  • Ensuite, se saisir de la question de l'enfouissement mais de la bonne manière, c'est à dire sans diktat et sans ignorer les exigences de l'exercice démocratique qu'il convient, à travers ce dossier, de régénérer. Les postures technocratiques du type "je sais ce qui est bon pour vous, je sais mieux que vous et circulez y a rien à voir !" sont à proscrire absolument.

 

La Ministre Ségolène Royal, après l'incident de l'amendement de juillet, s'est dite dubitative sur la question de l'enfouissement. Elle a raison et il faut la suivre. D'autant plus que nous sommes à quelques mois seulement de la COP 21 si importante pour l'avenir de la planète.

Economie et Environnement sont la clef de la croissance et du progrès humain du XXIème siècle. Ce n'est donc pas le moment de déraper.

 

Le gouvernement serait bien inspiré de refuser tout amendement parlementaire qui reviendrait sur la décision du Conseil Constitutionnel. Il y a donc du travail devant nous. Il dira si nous sommes vraiment soucieux d'inventer enfin une démocratie correspondant à l'évolution du monde !

Monsieur Masseret : "Cigeo, un sujet brûlant au coeur de l'Eté"
Monsieur Masseret : "Cigeo, un sujet brûlant au coeur de l'Eté"
Repost 0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 12:30

Les Trotte-Voyottes organisent chaque semaine une "Rando Santé®" alternativement le mardi ou le mercredi après-midi.

Ainsi, ce mercredi 12 août 2015, le départ était donné à Combles, près de la station de pompage.

Le chemin proposé était le Fond de Pierre vers les Couleuvrines, le Champ le Diable, la Croix des Fusillés, la haie des Chênes vers la Vallée du Renard.

Et retour avec une halte près de la Cabane de Chasse.

Et justement à la Cabane de Chasse : partage du café, du thé , gâteaux et chocolat

 

 

Le Monument des Fusillés et les alentours viennent de bénéficier d'une belle mise en valeur par la commune de combles en Barrois.

Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche
Au cours de la marche

Au cours de la marche

Arrêt au monument des Fusillés, avec respect.Arrêt au monument des Fusillés, avec respect.Arrêt au monument des Fusillés, avec respect.
Arrêt au monument des Fusillés, avec respect.

Arrêt au monument des Fusillés, avec respect.

Rando Santé® : à partir de Combles vers le Monument des FusillésRando Santé® : à partir de Combles vers le Monument des Fusillés
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin
Faune et flore découvertes en chemin

Faune et flore découvertes en chemin

Par la canicule, vivons à l'abri,...

Par la canicule, vivons à l'abri,...

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 08:45

Différentes tentatives d'intrusion de modifications législatives pour faciliter l'autorisation du projet CIGEO ont été faites depuis 2013

L'amendement CIGEO - les différentes tentatives
L'amendement CIGEO - les différentes tentatives
L'amendement CIGEO - les différentes tentatives
L'amendement CIGEO - les différentes tentatives
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans nucléaire Coup de gueule
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 18:25

Mercredi 5 août 2015

L'amendement CIGEO glissé dans la Loi Macron (cavalier législatif) vient d'être retoqué par le Conseil Constitutionnel. Les articles correspondants ont été jugés "contraires à la Constitution".

"157. Considérant que l'article 201 modifie l'article 3 de la loi du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs ainsi que l'article L. 542-10-1 du code de l'environnement, relatifs au stockage en couche géologique profonde des déchets nucléaires ;"

Cela me convient bien

====================================

Mais hélas Bercy envisage déjà une proposition de loi "au premier semestre 2016" pour remettre en selle le contenu de cet amendement !!!

Dossier à suivre...

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans nucléaire
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 08:56

En fin de nuit du 9 juillet 2015, la commission spéciale de l’Assemblée nationale, chargée d’étudier les amendements du Sénat, décidait d’intégrer dans son texte à débattre au cours de l'après-midi suivant l’amendement des plus pernicieux glissé par Gérard Longuet (sénateur LR de la Meuse).

  • C'est le type même du "cavalier législatif", c'est à dire un petit article rajouté "en douce" dans une loi qui ne concerne pas la loi votée !!!

Notons que cet amendement était soutenu par Jean-Louis Dumont (député PS de la Meuse) et Jean-Yves Le Déaut (député PS de la Meurthe et Moselle), mais Denis Baupain (député EELV) n'a pas pu s'y opposer.

  • Voir la vidéo http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6989.commission-speciale--croissance-et-activite-9-juillet-2015 (cliquer sur : Amendements 81 (article 24 bis A) à 21 et 98 id (article 54 bis AA), puis amener curseur à 8 mn (fin des échanges sur la sujet à 43 mn)
  • Que de confusions dans les expressions des participants : coûts, réversibilité & récupérabilité, phase pilote, sûreté, accord de la Meuse, volumes à traiter, AREVA et ses difficultés financières, besoins en énergie,…
  • Et tout cela dans un paquet « Croissance et activité » !!!

Pourquoi tant d'agitation à vouloir court-circuiter la fameuse loi sur la réversibilité ? Tout simplement parce qu’une telle loi s’appuierait sur un débat parlementaire préalable, débat que certains élus qui veulent imposer l’enfouissement redoutent au plus haut point.

En effet, si la «réversibilité» est un concept rassurant (et qui favorise ô combien «l’acceptabilité» de l’enfouissement, but réel du concept), un débat parlementaire démontrerait vite qu’il n’est qu’une vue de l’esprit et que la récupérabilité de colis est de plus en plus reconnue comme impossible.

Il n’est d’ailleurs que de voir ce qu’il en est au WIPP (Etats-Unis), à Asse (Allemagne), à Stocamine (Alsace), trois sites d’enfouissement qui ont connu des accidents et dont la réversibilité (récupération des ‘colis’) s’avère mission impossible.

Et l'on voit d’ici les conséquences d’une loi sur la réversibilité qui conclurait celle-ci impossible : l’abandon logique du projet Cigeo.

============================

Par ailleurs, je suis affligé en regardant la vidéo du rapport annuel fait par l'ASN devant l’OPECST !!! (Cette vidéo peut être visionnée jusqu'au 29/02/2016)

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6691.opecst--rapport-annuel-de-l-autorite-de-surete-nucleaire-15-avril-2015

============================

Le projet Cigeo prévu à Bure représenterait 99% de la radioactivité française et ferait ainsi partie des projets européens les plus conséquents des prochaines années. Le site d’enfouissement des déchets de Bure (à 500 m sous terre) occuperait 200 ha de terre agricole, 200 ha de forêt et une vallée comblée. A cela s’'ajouteraient 10 millions de mètres cube de déblais, 2 trains en moyenne par semaine pendant 130 ans. 50 % du volume prévu concernerait des déchets non produits.

============================

 

============================

Cet amendement a été "retoqué" par le Conseil constitutionnel mercredi 5 août 2015

 

======================================

Le projet Cigeo prévu à Bure représenterait 99% de la radioactivité française et ferait ainsi partie des projets européens les plus conséquents des prochaines années. Le site d’enfouissement des déchets de Bure (à 500 m sous terre) occuperait 200 ha de terre agricole, 200 ha de forêt et une vallée comblée. A cela s’'ajouteraient 10 millions de mètres cube de déblais, 2 trains en moyenne par semaine pendant 130 ans. 50 % du volume prévu concernerait des déchets non produits
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Coup de gueule nucléaire
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 19:39

Les Trotte-Voyottes organisent chaque semaine une "Rando Santé®" alternativement le mardi ou le mercredi après-midi.

 

Ainsi, ce mardi 04 août 2015, le départ était donné près de la salle des fêtes de Behonne.

 

Le chemin proposé était vers la forêt de Massonges jusqu'à la future gare de la Suzanne en contrebas de la Fédération.

 

 

Et justement : un arrêt où l'on a partagé café, thé et petits gâteaux en bordure de la nouvelle voie ferrée !!!

 
Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,... Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,... Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,...
Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,... Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,...

Il fallait être équipé pour la pluie, laquelle s'est vite arrêtée. mais rencontre avec un escargot,...

En cheminEn cheminEn chemin

En chemin

Arrêt en proximité de la future gare où on retrouvera bientôt la SuzanneArrêt en proximité de la future gare où on retrouvera bientôt la SuzanneArrêt en proximité de la future gare où on retrouvera bientôt la Suzanne

Arrêt en proximité de la future gare où on retrouvera bientôt la Suzanne

Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)
Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)
Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)
Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)

Fleurs de tilleul et premiers fruits (pommes, poires, noix et divers fruits sauvages)

Repost 0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 16:45

Si nous ne nous opposons pas massivement au plan anti-abeilles des firmes agrochimiques, les pesticides tueurs d'abeilles seront utilisés sans restriction à travers toute l'Europe - détruisant ce qu'il reste de colonies d'abeilles et de pollinisateurs sauvages en quelques années.

========================================

Désolé, le texte envoyé par Pollinis est un (trop) long, mais il situe bien les enjeux

Peu de gens le savent, mais :

  • pendant les 2 ans du soi-disant moratoire sur les néonicotinoides, la vente de ces produits n'a jamais cessé de croître dans tous les pays européens : ils sont aujourd'hui utilisés sur 80 à 100% des grandes cultures, céréales, pommes de terre et colza (du jamais vu dans l'histoire des pesticides !) (1)
  • le moratoire très partiel ne porte que sur 3 molécules alors qu'il en existe déjà 7 autorisées en Europe.  Et qu'entre temps, des produits génériques, sans marque, sont apparus sur le marché et des demandes d'autorisation sont en cours pour de nouveaux néonicotinoïdes chinois.
  • bien souvent les agriculteurs n'ont plus d'autre choix que d'utiliser des semences enrobées aux pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles - les seules disponibles chez leur distributeur local.
  • en moyenne, il faut près de 9 mois pour que la quantité de néonicotinoïdes présents dans les sols après une culture diminue de moitié. Concrètement, 2 à 3 ans sont nécessaires pour que l'imidaclopride, la substance active du Gaucho, ne soit plus détectée dans les champs - mais entre temps, l'agriculteur aura probablement semé avec un autre traitement, et les toxiques tueurs d'abeilles s'accumuleront dans le sol. On les retrouve dans les pollens et les nectars des cultures même non traitées semées à la suite - à des concentrations certes faibles, mais tout de même 20 fois supérieures aux doses qui entraînent une surmortalité des abeilles étudiées en laboratoire ! (2)

Le soi-disant moratoire européen sur les néonicotinoïdes est une supercherie - une vaste opération de propagande destinée à endormir les citoyens et les organisations qui luttent depuis plus de dix ans pour faire interdire les pesticides tueurs d'abeilles partout en Europe.

Ce que nous devons absolument faire aujourd'hui, c'est rassembler au plus vite une armée de citoyens suffisamment nombreux pour s'opposer par tous les moyens aux lobbies, se faire entendre des politiques et forcer les technocrates à écouter les vrais experts qui alertent en boucle sur les dangers qui menacent notre environnement et nos productions agricoles.

C'est un véritable bras de fer qui s'est engagé avec les firmes agrochimiques :

D'un côté, les associations, les scientifiques indépendants et les citoyens, qui à force de mobilisations ont réussi à obtenir l'écoute de quelques responsables politiques et ouvrir la voie vers une interdiction, en France et en Europe ;

De l'autre, une armée de plusieurs centaines de lobbyistes professionnels de l'industrie agrochimique, qui font des pieds et des mains, à Paris et à Bruxelles, pour faire rétablir leurs produits : chantage aux licenciements auprès des politiques, "conseils" aux autorités sanitaires, financement d'études favorables à leurs produits...

C'est à la rentrée que tout va se jouer. C'est pour ça qu'en ce moment même, chacun des deux camps est en train de préparer ses armes et passer ses troupes en revue.

Et c'est pour cela qu'ici à Pollinis, nous avons besoin de savoir si nous pouvons compter sur vous pour préparer la bataille décisive qui va se jouer à l'automne prochain.

Nous devons être capables de mener le combat sur tous les fronts : à Bruxelles, auprès de la Commission européenne, du Parlement, et de tous ceux qui ont leur mot à dire dans l'interdiction des pesticides.

Et à Paris. Car si nous n'arrivons pas à faire plier la Commission européenne, le plan B, c'est l'amendement adopté par l'Assemblée nationale française en mars dernier, et qui interdit les néonicotinoïdes à partir de janvier 2016.

C'est un espoir phénoménal pour les citoyens de l'Europe entière : si jamais la Commission décidait de réhabiliter ces pesticides mortels, il suffirait qu'un seul pays membre de l'UE les interdise sur son territoire pour l'obliger à revoir sa copie.

Ici aussi, la bataille est serrée : alors que notre association a lancé une mobilisation inédite pour faire pression sur les sénateurs, et mis une partie du Sénat de notre côté, en face les lobbies agrochimiques ont joué la carte économique pour convaincre les élus de torpiller le texte.

Résultat : l'amendement a été retiré jusqu'à nouvel ordre !

Mais ce n'est pas fini : après l'examen du texte en commission du Développement Durable, la prochaine étape c'est l'examen par l'ensemble du Sénat à la rentrée. Et d'ici là nous avons du pain sur la planche, nous les défenseurs des abeilles et de l'environnement, pour faire rétablir cet amendement et obtenir l'interdiction totale de ces pesticides tueurs d'abeilles !

Il est impératif de continuer le combat sur les deux fronts, en Europe et en France, pour mettre toutes les chances de notre côté et débarrasser pour de bon les cultures de ces pesticides qui mettent en péril l'alimentation et la santé de toute la population.

C'est pour ça que, à Paris et à Bruxelles, grâce au soutien de citoyens engagés à 100% dans la bataille, Pollinis a constitué une petite équipe soudée autour de cet enjeu crucial pour faire face aux armées de lobbyistes payés par l'industrie agrochimique.

Et je dois dire que, ces derniers mois, personne n'a chômé :

  • Pour contrecarrer les pseudo-études financées par les lobbies agrochimiques, nous avons fédéré les chercheurs qui travaillent sur le sujet, produit de nouvelles études accablantes sur les effets désastreux des néonicotinoïdes sur les colonies d'abeilles, sur l'environnement, et même sur l'agriculture, qu'ils mettent en péril en accélérant le développement de résistances chez les insectes ravageurs ! Nous avons appuyé les recherches de scientifiques de renom, et leur avons donné la parole devant les élus européens et la Commission européenne lors d'une conférence à Bruxelles début juillet ;
  • Pour faire pression sur les institutions et les responsables politiques, nous avons mobilisé plus d'un million de citoyens à travers toute l'Europe, et avons informé des dizaines de millions de personnes sur les manœuvres scandaleuses des lobbies agrochimiques pour faire rétablir leurs produits. Et en France, la dernière campagne sur les sénateurs a fait l'effet d'une bombe : jamais les élus n'avaient reçu, directement de leurs administrés, autant de messages de protestation !
  • Pour enfoncer le clou, nous sommes allés taper à toutes les portes pour exposer nos arguments et faire entendre la voix des millions de citoyens qui refusent qu'on mette en péril leur santé et leur environnement pour satisfaire les intérêts financiers de quelques entreprises sans scrupules. Nous avons rencontré une vingtaine de députés européens, tous les députés qui comptent en France sur les questions environnementales et agricoles, nous avons été reçus au Ministère de l'Agriculture, au Ministère de l'Ecologie...

Et la bataille continue !

Quand je vois le représentant de la COPA-COGECA, le lobby des agrochimistes à Bruxelles, balayer d'un revers de main devant un parterre de journalistes et d'institutionnels les arguments du Docteur Jean-Marc Bonmatin, l'un des scientifiques du CNRS les plus en pointe sur les néonicotinoïdes, sous prétexte que "ça ne répond pas à l'impératif économique", j'en ai la nausée... (§ à modifier selon le rapport de la conférence, en attente) (3)

"L'impératif économique", ça veut dire faire fructifier leurs profits, quitte à sacrifier la nature, l'alimentation et la santé de toute la population !

Chaque année, les taux de mortalité des abeilles sont alarmants. Rien qu'en 2015, certains apiculteurs ont perdu entre 70 et 100 % de leurs colonies (4) – c'est l'hécatombe !

Si le déclin des abeilles perdure à ce rythme-là, qui assurera la pollinisation et la reproduction de toutes les plantes, fruits et légumes que nous consommons chaque jour, et qui nous sont essentiels ?

Il est impératif d'enrayer cette spirale dramatique avant qu'il ne soit trop tard !

Les néonicotinoïdes sont aujourd'hui utilisés sur 80 à 100% des grandes cultures, céréales, pommes de terre et colza (5) – et ce, malgré le pseudo-moratoire de la Commission européenne...

Plus d'une centaine d'études recensent leurs effets particulièrement nocifs sur les abeilles : perte de la faculté d’apprentissage, difficulté dans la recherche de nourriture, perte de l’instinct de retour à la ruche, désorientation, perte de fécondité des reines... (6). Au total, ils sont 7000 fois plus mortels pour les abeilles que le DDT utilisé précédemment dans les champs !

Et ce n'est pas tout : petit à petit, de nouvelles études mettent en lumière la pollution extrême de ces pesticides dans les sols, les nappes phréatiques, les cours d'eau... Bouleversant tout l'écosystème sur leur passage : vers de terre devenus rachitiques, disparition de plus de 40% des organismes aquatiques (dépollueurs naturels des rivières) (7), famines des poissons et oiseaux qui s'en nourrissent... Même les études menées sur les mammifères sont effrayantes : déformation des fœtus, taux anormalement élevé de fausses couches, réduction de la fertilité... (8)

Rien ne justifie qu'on continue à utiliser de façon massive et systématique ces pesticides sur les cultures !

Même l'argument derrière lequel se cachent les agrochimistes, selon lequel ces poisons sont le seul moyen d'avoir des rendements suffisants pour nourrir tout le monde, ne tient pas : l'agriculture n'a jamais été aussi menacée qu'aujourd'hui !

A force de déverser de façon systématique des tonnes de néonicotinoïdes dans les champs, les espèces ravageuses se sont rapidement adaptées : à l'heure actuelle, les néonicotinoïdes dans certaines régions ne peuvent déjà plus rien contre les attaques de doryphores ou de punaises... (9)

C'est une menace sans précédent sur notre sécurité alimentaire qui se profile, et la seule façon d'éviter ça c'est de stopper, dès maintenant, l'utilisation de ces produits.

Seulement voilà : face aux montagnes d'argent des agrochimistes, leurs armées de lobbyistes à Bruxelles et dans tous les pays du monde, et leurs ribambelles d'études pseudo-scientifiques complaisantes, nous, les citoyens, devons nous battre avec toutes nos forces pour peser dans la balance !

C'est à l'automne que tout va se jouer, aussi bien à la Commission européenne qu'au Sénat français. Et croyez-moi, l'équipe de Pollinis compte bien se préparer tout l'été pour être sur le pied de guerre et bien armés à la rentrée.

Nous devons à tout prix continuer le plan de bataille que nous avons mis en place, grâce au soutien des membres de Pollinis, sur le terrain des études scientifiques, des relations institutionnelles et des mobilisations citoyennes.

Tout l'été, nous allons préparer le terrain pour :

- Organiser de nouvelles rencontres avec les scientifiques, produire de nouvelles études sur les effets néfastes des pesticides, lancer de nouvelles conférences à Bruxelles et Paris en invitant les journalistes et les responsables politiques et institutionnels ;

- Multiplier les rendez-vous avec les parlementaires et leur remettre de solides dossiers de fond que nous aurons préparés pendant l'été ;

- Organiser un double dépôt des 1 millions de signatures à la campagne StopNeonics collectées dans toute l'Europe et le monde, auprès de la ministre française de de l'Ecologie, et des responsables de la Commission européenne, pour marquer le terrain dès la rentrée ;

- Remobiliser les citoyens pour mettre une pression ultime et déterminante sur les décideurs politiques, pour réussir à faire passer, au niveau européen ou français, l'interdiction des néonicotinoïdes, salvatrice pour les abeilles, l'environnement et l'avenir alimentaire de toute la population.

Nous avons du pain sur la planche, mais je sais que je peux compter sur chacune des personnes de l'équipe, ici à Pollinis, pour s'investir à 100% pour remporter le combat.

Mais toute l'énergie et la motivation du monde ne sont rien sans un minimum de moyens financiers. Et c'est ce dont nous avons besoin, de toute urgence, pour continuer le plan de bataille que nous avons entamé et être prêts pour le combat à la rentrée.

C'est grâce au soutien fidèle des premiers membres de Pollinis que nous avons pu arriver jusqu'ici, et obtenir un espoir réel d'interdire des produits chimiques pourtant défendus becs et ongles par de puissants lobbies industriels.

Je ne les remercierai jamais assez pour ça.

Mais aujourd'hui, nous devons mettre les bouchées doubles, consolider l'équipe et nos moyens, faire travailler des scientifiques, publier leurs travaux, travailler à temps plein pour aller rencontrer tous ceux qui ont leur mot à dire dans le processus de décision politique... tout en continuant bien sûr de payer les factures de loyer pour nos petits bureaux, d'électricité, d'eau, de téléphone, d'internet...

 

 

 

 

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Coup de gueule Environnement
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 15:07

Ce dimanche 02 août, les Trotte-Voyottes ont fait une "Rando Santé®" à partir de Brillon en Barrois dans la direction de la ferme Saint Michel vers la "Vallée du Renard.

Et de temps en temps : un arrêt où l'on partage café, thé et petits gâteaux !!!

Le chemin emprunté

Le chemin emprunté

Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée
Au cours de la randonnée

Au cours de la randonnée

Les fruits de l'été (bientôt l'automne)Les fruits de l'été (bientôt l'automne)Les fruits de l'été (bientôt l'automne)
Les fruits de l'été (bientôt l'automne)Les fruits de l'été (bientôt l'automne)Les fruits de l'été (bientôt l'automne)
Les fruits de l'été (bientôt l'automne)Les fruits de l'été (bientôt l'automne)

Les fruits de l'été (bientôt l'automne)

Repost 0
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 20:30

Samedis 11, 18, 25 juillet et 01, 08, 22 et 29 août à Bar-le-Duc (RDV devant le Musée Barrois) à 20 h 30 : visite guidée du quartier Renaissance par l'Office de Tourisme Meuse Grand Sud avec une montée au clocher de l'église St Etienne

"Profitez des douces soirées de l’été pour parcourir le quartier Renaissance de Bar-le-Duc, découvrir ses sites incontournables et des lieux plus éloignés des sentiers battus. Sous la flamme de votre torche, les détails se dévoilent. En fin de visite, les bougies éclairent le parvis de l’église Saint-Etienne et une montée au clocher vous permettra de profiter de Bar-le-Duc by night !"


Tarif plein : 7 €, tarif réduit : 5 € *, gratuit pour les moins de 12 ans
* moins de 18 ans, retraités (+ 60 ans), demandeurs d’emplois
Billetterie sur place à partir de 20 h 15
Contact : Office de Tourisme Meuse Grand Sud

Au cours du cheminementAu cours du cheminementAu cours du cheminement
Au cours du cheminementAu cours du cheminement

Au cours du cheminement

Depuis le clocher : vues de nuit  sur la Ville haute (place St Pierre)Depuis le clocher : vues de nuit  sur la Ville haute (place St Pierre)Depuis le clocher : vues de nuit  sur la Ville haute (place St Pierre)

Depuis le clocher : vues de nuit sur la Ville haute (place St Pierre)

Et la plus grosse cloche

Et la plus grosse cloche

Et la grande nefEt la grande nefEt la grande nef

Et la grande nef

Vues depuis le clocher (en plein jour)Vues depuis le clocher (en plein jour)Vues depuis le clocher (en plein jour)
Vues depuis le clocher (en plein jour)Vues depuis le clocher (en plein jour)

Vues depuis le clocher (en plein jour)

Bar-le-Duc by night !
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article

Retour à l'accueil

Recherche Article