Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 22:02

relevé le 23 février 2016 dans la Gazette des communes

 

"A moins de deux ans de l’échéance de la Demande d’autorisation de construction (Dac) d’un centre d’enfouissement des déchets hautement radioactifs en Meuse, le projet Cigéo demeure flou. Les départements concernés restent en attente de précisions économiques et de pilotage politique. La loi Notre, qui transfère une partie de leurs compétences, ajoute encore au sentiment d’indécision".

Pourtant le Schéma Interdépartemental de Développement du Territoire Meuse - Haute-Marne (document de 48 pages) présenté en Préfecture de la Meuse le 04 février 2013 et publié (version 2.6 le 21 mars 2013) était ambitieux :

On peut y lire

"L’ANDRA prépare aujourd’hui, la demande d’autorisation en 2015, pour la création de Cigéo (Centre industriel de stockage géologique pour le stockage profond de déchets radioactifs), conformément aux dispositions de l’article 3 de la loi de 2006. Si le projet est autorisé par décret en Conseil d'Etat après promulgation d'une nouvelle loi fixant les conditions de la réversibilité du stockage, les travaux de construction des premiers ouvrages pourraient débuter vers 2017 pour une mise en service du stockage à l’horizon 2025". 

 

© ANDRA – STUDIO DUREY

© ANDRA – STUDIO DUREY

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 11:00
Transports de substances radioactives - population exposée, risque pas évalué

Ci-dessous copie du courrier de la CRIIRAD

 

Chères adhérentes, chers adhérents,

 

La CRIIRAD vient de terminer une étude sur la question des transports de substances radioactives, avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes.

 

Julien Syren, ingénieur chargé de l’étude, intervient sur ce thème lors du 19/20, ce jeudi 11 décembre 2014 à partir de 19h sur France 3 Rhône-Alpes.

 

Cette étude a été présentée lors de la Commission Locale d’Information (CLI) de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse vendredi 5 décembre 2014. Elle sera de nouveau présentée lors de la CLI de la FBFC de Romans-sur-Isère, jeudi 11 décembre 2014 à 14h à l'Hôtel de Ville de Romans.

 

 

Revue de presse

 

Nous vous remercions infiniment pour le soutien que vous nous apportez et restons à votre disposition pour tout renseignement.

 

Bien cordialement,

 

CRIIRAD

29 Cours Manuel de Falla - 26000 Valence - 04 75 41 82 50
> contact@criirad.org

- www.criirad.org

Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité - Copyright © 2014

Transports de substances radioactives - population exposée, risque pas évalué
Transports de substances radioactives - population exposée, risque pas évalué
Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:55

Déchets radioactifs: Royal veut examiner des alternatives au stockage profond

PARIS, 23 juin 2014 (AFP)

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a souhaité lundi que soient examinées des alternatives possibles au stockage profond des déchets radioactifs avant d'autoriser définitivement le projet de stockage à long terme prévu à Bure.


Elle a confirmé sur France Inter que les dispositions concernant le projet de stockage géologique profond dans la Meuse, baptisé Cigéo, ne seraient "pas dans la loi" sur la transition énergétique dont les grandes lignes ont été présentées la semaine dernière. "Ma conviction profonde, c'est qu'on n'a pas examiné non plus toutes les alternatives à la technologie concernant le stockage des déchets radioactifs", a-t-elle ajouté. "Il y a notamment une technique de stockage par subsurface (à quelques dizaines de mètres de profondeur, ndlr) que je souhaiterais voir examinée avant de prendre des décisions irréversibles comme l'enfouissement souterrain de déchets radioactifs", a poursuivi le ministre.

 

Le projet Cigéo, mené pour l'essentiel au laboratoire souterrain de Bure, entre la Meuse et la Haute-Marne, prévoit d'implanter sur ce site, à partir de 2025-2030, un "tombeau", à 500 mètres de profondeur, pour les résidus radioactifs les plus dangereux pour plusieurs dizaines de milliers d'années.

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), porteuse du projet, s'est dite, pour sa part, "prête à continuer de partager sur les différentes alternatives" pour expliquer notamment davantage le choix final d'un stockage géologique profond.


La décision de stocker à quelque 500 mètres de profondeur les déchets radioactifs s'appuie sur des préconisations, notamment de l'Autorité de sûreté nucléaire, visant à garantir la sécurité définitive de ce stockage, rappelle à l'AFP la directrice générale de l'Andra, Marie-Claude Dupuis.


Selon ces préconisations, "un entreposage en subsurface, c'est-à-dire jusqu'à 100 mètres, ne pourrait être qu'une solution d'attente", ajoute-t-elle.


Début mai, l'Andra avait pris acte des inquiétudes exprimées lors du débat public organisé en 2013 en promettant de retarder - un peu - l'arrivée des premiers "colis" radioactifs dans les sous-sols de Bure. Au lieu de la "mise en service industrielle" fixée jusqu'ici à 2025, elle prévoit maintenant une "phase industrielle pilote" de "5 à 10 ans" qui démarrerait avec des colis factices.


Les associations opposées au projet ont notamment déploré l'absence de débat sur des solutions alternatives.

En tout état de cause, a rappelé Ségolène Royal sur France Inter, une autre loi est nécessaire "avant 2016" pour préciser les modalités de fonctionnement du projet de stockage, et notamment la durée pendant laquelle les colis entreposés pourraient être éventuellement récupérés, si d'autres choix étaient faits par les générations futures.

Repost 0
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 12:45

Alors que les déchets radioactifs ne sont pas en Meuse, je m'étonne que la Meuse soit choisie pour accueillir une conférence-débat "Construire la mémoire (Constructing Memory)avec le soutien de l’Andra (Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs, France) au Centre Mondial de la Paix - Verdun, France du 15 au 17 septembre 2014

 

Théme : Préservation des documents, des connaissances et de la mémoire des déchets radioactifs génération après génération 

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 20:56

Ce 29 avril, l'ANCCLI, le Clis de Bure et l'IRSN ont organisé, dans le cadre du dialogue technique HA et MAVL engagé depuis 2012, un séminaire permettant aux membres des commissions locales d'information de faire un point sur deux sujets qui avaient émergé lors des séminaires précédents et qui ont également été soulignés lors du débat public Cigéo, à savoir la réversibilité

Les ressources énergétiques potentielles faisaient également partie de ce séminaire le 30 avril.

Ce séminaire visait à apporter des éléments d'information et de compréhension sur les enjeux liés aux questions de réversibilité ou encore sur les questionnements autour des ressources énergétiques potentielles.

Pour mémoire, la réversibilité d'un stockage profond est inscrite dans la Loi-programme de 2006 sur la gestion durable des matières et déchets radioactifs. Le gouvernement prévoit de présenter en 2016 ou 2017 un projet de loi fixant les conditions de réversibilité. Il convient de distinguer réversibilité des décisions (capacité à revenir sur des décisions prises lors de la mise en oeuvre progressive du système de stockage) et récupérabilité des colis de déchets (capacité à récupérer des déchets quelque soit le coût et l'effort).
Concernant les ressources énergétiques potentielles, en 1991, les règles de sûreté imposent que le site de stockage "soit choisi de façon à éviter les zones dont l'intérêt connu ou soupçonné présente un caractère exceptionnel".

Séminaire "Dialogue technique HA & MAVL"
Repost 0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 14:17

Projet CIGEO : documents clés : Christian Leyrit, président de la Commission nationale du débat public, et Claude Bernet, président de la commission particulière, ont présenté le 12 février les conclusions du débat public sur le projet CIGEO.

Consultez

 

La Conférence de citoyens sur le projet CIGEO

http://www.debatpublic.fr/imgs/mailing/2/photo16.jpg

Consultez les vidéos ainsi que les points de vue de la présidente du Comité de pilotage, de l'animateur, du comité d'évaluation et d'un citoyen du panel.

 

Voir ci-dessous différents liens au sujet de la réversibilité

WE1-11 Visions sur la réversibilité Thibaut Labalette   WE1-11 Visions sur la réversibilité Thibaut Labalette

12:41

WE1-12 Visions su la réversibilité Christophe Serres    WE1-12 Visions sur la réversibilité Christophe Serres

15:47

WE1-13 Visions sur la réversibilité Roland Corrier   WE1-13 Visions sur la réversibilité Roland Corrier

12:59

WE1-14 Visions sur la réversibilité Bernard Laponche   WE1-14 Visions sur la réversibilité Bernard Laponche

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 23:25

Christian Leyrit, président de la Commission nationale du débat public, et Claude Bernet, président de la commission particulière, ont présenté le 12 février les conclusions du débat public sur le projet CIGEO.

Consultez


La Conférence de citoyens sur le projet CIGEO

Consultez les vidéos ainsi que les points de vue de la présidente du Comité de pilotage, de l'animateur, du comité d'évaluation et d'un citoyen du panel.

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans débat public - CIGEO
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 23:37

« Inquiétude » et « sentiment d’impuissance » : voilà, pour la Commission nationale du débat public (CNDP), ce qui ressort d’un débat public de huit mois organisé, avec 
difficultés, sur le projet de stockage en profondeur des déchets nucléaires les plus radioactifs. 

 

  • voir la pièce jointe
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans débat public - CIGEO
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 11:39

relevé dans "Le Nouvel Observateur - 13 févier 2014 - N° 2571"

Décidément, le Cigeo, Centre industriel de Stockage géologique de déchets nucléaires (photo), n'est pas près d'être opérationnel.

Le panel de dix-sept personnes qui a entendu les avis favorables et défavorables au projet dans le cadre du débat public a rendu le 3 février un avis pour le moins réservé.

«Pour nous, il n'y a pas réellement d'urgence à décider du projet», concluent-ils en demandant l'exploration des voies alternatives tel l'entreposage en surface dans l'attente de la mise au point d'une technique de transmutation des radioéléments.

Un avis qui chamboule la stratégie et l'agenda de l'Andra (Agence nationale pour la Gestion des Déchets radioactifs) qui visait à une mise en service industrielle du site déjà largement aménagé à Bure (Meuse) en 2025.

Repost 0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:24

J'ai relevé dans le Nouvel Observateur du 13 février l'article ci-dessous.

En rendant un avis circonstancié, la Conférence de Citoyens a confirmé ce que le débat public disait déjà en 2005/2006 et que personne ne veut entendre !!!

Déchets nucléaires : la panne
Repost 0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 23:21

Projet Cigéo : remise de l'avis du panel de citoyens

  • News Press (Communiqué de presse) - ‎4 février 2014

Le panel de 17 personnes, dont près de la moitié de meusiens et haut-marnais, réuni par la Commission nationale du débat public dans le cadre d'une Conférence de citoyens organisée sur le projet Cigéo a remis son avis, adopté à l'unanimité, ce lundi 3 ...

 

Bure/Cigéo : les citoyens veulent plus de garanties

  • Est Républicain - 4 février 2014

La conférence citoyenne lancée par la Commission nationale du débat public (CNDP) en marge du débat public sur le projet de centre de stockage géologique de déchets radioactifs à Bure Cigéo, a rendu sa copie hier matin.

 

Nucléaire : un panel de citoyens juge le calendrier de Cigéo « pas ...

  • Les Échos - 4 février 2014

ENERGIE : Un panel de citoyens constitué dans le cadre du débat public sur la création d'un Centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) en Meuse et Haute-Marne a estimé hier que le calendrier prévu n'était « pas réaliste sans une ...

 

déchets radioactifs Stockage à Bure « reporté » : les opposants ...

  • Le Républicain Lorrain - 4 février 2014 ‎

A Bonnet en Meuse, un festival anti-Bure a été organisé en août dernier. Sur les dix-sept citoyens consultés récemment sur le projet de centre de stockage Cigéo, huit vivent dans le département. Photo Pascal BROCARD ...

 

Déchets radioactifs à Bure: le calendrier critiqué

  • Sciences et Avenir - ‎4 février 2014 ‎

Le groupe de 17 citoyens, dont 8 vivent dans la région concernée et les autres un peu partout en France, ne se dit "a priori pas hostile" au projet de Centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) de Bure mais estime "qu'il n'y a pas d'urgence à décider" du projet, dans un avis présenté à la presse à Paris. Le calendrier actuel prévoit une demande d'autorisation en 2015 ... "Au vu des conclusions de la conférence de citoyens (...), il est indispensable de revoir le projet et son calendrier", a réagi ...

 

Cigéo: les citoyens en faveur d'un report du projet

  • Journal de l'environnement (Abonnement) - 4 février 2014

Constitué par la Commission nationale du débat public (CNDP), un panel de 17 citoyens a rendu, ce 3 février, un avis proposant de reporter le projet de stockage de déchets radioactifs (1), à 500 mètres en profondeur, en Meuse et en Haute-Marne. ... «Nous nous sommes demandés dans quelle mesure le projet était conçu pour s'adapter à un changement de solution pour les déchets nucléaires, en cas de nouveaux choix de politique énergétique», raconte l'une des 17 membres du panel, lors d'une conférence de ...

 

« Pas d'urgence » à décider pour le stockage des déchets radioactifs

  • La Croix - 4 février 2014

petit normal grand. « Pas d'urgence » à décider pour le stockage des déchets radioactifs. La commission nationale du débat public a présenté, lundi 3 février, l'avis d'un panel de citoyens sur le projet industriel de stockage en profondeur des déchets radioactifs les plus dangereux (projet Cigeo). ... Outre des débats en ligne sur Internet, la commission du débat public a organisé une conférence de citoyens entre décembre et février. Dix-sept personnes d'horizons divers ont entendu experts et parties prenantes au ...

 

Stockage de déchets radioactifs à Bure : les citoyens demandent ...

  • Le Monde - 4 février 2014 ‎

Le groupe de 17 citoyens, dont 8 vivent dans la région concernée et les autres un peu partout en France, ne se dit « a priori pas hostile » au projet de Centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) de Bure, mais estime « qu'il n'y a pas ...

 

Stockage de déchets radioactifs à Bure: calendrier pas réaliste ...

  • Romandie.com - ‎3 févr. 2014‎

Le groupe de 17 citoyens, dont 8 vivent dans la région concernée et les autres un peu partout en France, ne se dit a priori pas hostile au projet de Centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) de Bure, mais estime qu'il n'y a pas d'urgence à décider du projet, dans un avis présenté à la presse à Paris. Le calendrier actuel prévoit une demande d'autorisation en 2015 de ... Au vu des conclusions de la conférence de citoyens (...), il est indispensable de revoir le projet et son calendrier, a réagi le ...

 

Déchets nucléaires : les citoyens retoquent le projet Cigeo

  • Sciences et Avenir - ‎3 févr. 2014‎

Les 17 membres de la Conférence des citoyens estiment que le projet de l'Andra d'enfouissement des déchets nucléaires comporte trop d'incertitudes. Et préconisent de prendre plus de temps. Un panneau "radioactif" sur le wagon d'un train stationné dans ...

 

Stockage de déchets radioactifs à Bure: calendrier "pas réaliste ...

  • Instantanés Techniques - ‎3 févr. 2014‎

Le groupe de 17 citoyens, dont 8 vivent dans la région concernée et les autres un peu partout en France, ne se dit "a priori pas hostile" au projet de Centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) de Bure mais estime "qu'il n'y a pas d'urgence à décider" du projet, dans un avis présenté à la presse à Paris. Le calendrier actuel prévoit une demande d'autorisation en 2015 ... "Au vu des conclusions de la conférence de citoyens (...), il est indispensable de revoir le projet et son calendrier", a réagi ...

 

Débat public Cigéo, tout ça pour ça...

  • Le Club de Mediapart - ‎2 févr. 2014‎

Demain Matin, la Commission nationale du débat public publiera le bilan de la conférence de citoyen annoncée le 11 décembre dernier pour sauver le débat public sur le projet Cigéo. Un débat public qui n'en aura pas été un pour différentes raisons qu'il ...

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 22:37

François Besnus, expert spécialisé dans les déchets et la géosphère à l'IRSN (relevé dans Repères N° 17 - avril 2013)

"Sous réserve d'autorisation de création, la mise en service est prévue pour 2025. La période d'exploitation devrait durer plus d'une centaine d'années, pendant lesquelles le stockage est dit "réversible". Cette réversibilité devrait donner la possibilité de retirer les colis si besoin. "Une fois le site fermé, le confinement devra être assuré de manière passive, c'est-à-dire sans nécessiter d'intervention humaine, sur plusieurs centaines de milliers d'années, le temps que la radioactivité décroisse".

 

ANDRA - Rapport d'activité et de développement durable 2013, page 16

"Dans le cadre de la loi du 28 juin 2006, le Parlement a retenu le stockage profond pour la mise en sécurité définitive des déchets HA et MA-VL, tout en demandant qu'il soit réversible pendant au moins 100 ans, pour permettre aux générations suivantes de revenir sur les décisions prises et de pouvoir récupérer les déchets. "

 

ANDRA 2013 - Le dossier du Maître d'Ouvrage - Débat Public du 15 mai au 15 octobre 2013 - page 78

Un partage équilibré du financement de la réversibilité entre les générations

Les générations actuelles doivent financer les moyens nécessaires à la mise en sécurité définitive de leurs déchets radioactifs (construction, exploitation et fermeture de Cigéo). Le coût des dispositions techniques prises pour favoriser la réversibilité est intégrée. Les générations actuelles offrent ainsi aux générations suivantes des possibilités d'action sur le processus de stockage. Si les générations suivantes décidaient de modifier ce processus notamment de retirer des colis, elles auraient à en supporter la charge.

Un stockage réversible, c'est la possibilité de revenir sur les décisions prises, de modifier le planning de fermeture du stockage jusqu'à sa fermeture définitive et de retirer des colis si besoin.

 

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 21:00

Le débat public a vécu ce que l'on sait : pas de public, en studio de télévision, bref en catimini.

Il a été complété par la tenue d'une "Conférence de Citoyens" qui a travaillé sur 3 week-end.

J'ai eu l'occasion d'être invité comme intervenant sur la thématique de la réversibilité.

Les membres de la Conférence ont présenté leurs conclusions lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce lundi 3 février.

  • Voir les documents joints

 

Que devient l’avis des citoyens ? : l’avis des citoyens sera présenté avec le bilan du débat public dressé par le président de la CNDP et remis au maître d’ouvrage, au gouvernement et aux parties prenantes.

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 20:51

Le débat public est clos depuis le 15 décembre, mais on peut encore consulter utilement le site internet de la CPDP (Commission Particulière du Débat Public) :

On peut découvrir à travers ces documents des expressions "un peu" dépassées.
Visiblement, un certain nombre d'auteurs ne se sont pas aperçus que la loi de 2006 gravait dans le marbre un enfouissement irréversible et que la réversibilité n'était qu'un subterfuge destiné à obtenir l'acceptabilité sociétale nécessaire.

Avec quelques millions en plus et des promesses diverses, le tour est joué.

Par ailleurs, je suis presque prêt à parier qu'on ne démantèlera jamais les centrales actuelles - par contre, on les noiera dans le béton (comme hier à Tchernobyl et peut-être demain à Fukushima).

 

 

Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:05

Le débat public ne pouvant se tenir en public !!!, la CPDP (Commission Particulière du Débat Public) a décidé d'organiser des débats dans un (discret) studio de télévision.

Il est possible de regarder ces séances en direct (et en différé).

Débat du 11 juillet 2013 : "La diversité des déchets radioactifs"

Animateurs : Claude Bernet, Président de la CPDP, avec le concours d'une journaliste

Intervenants :

  • Benjamin Dessus, ingénieur, économiste et président de l’association Global Chance
  • François Besnus, directeur « Déchets et géosphère », Pôle « Radioprotection, environnement, déchets et crise » à l’IRSN
  • Fabrice Boissier, directeur de la maîtrise des risques à l’Andra, maître d’ouvrage du projet

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigeo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

Débat du mercredi 18 septembre à 19h : "Voies de gestion de déchets radiactifs : stockage, entreposage, séparation-transmutation"

Ce débat était animé par Claude Bernet, président de la CPDP, avec la participation de :

  • Fabrice Boissier, directeur de la maîtrise des risques à l'Andra
  • Bernard Boullis, directeur du programme Technologies du cycle du combustible et gestion des déchets au CEA
  • Bernard Laponche, ingénieur de l'Ecole polytechnique, consultant international, spécialiste de l'énergie, Global Chance
  • Jean-Marie Brom, physicien nucléaire, universitaire et chercheur

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigeo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

  • débat du lundi 23 septembre à 19h : "comparaison des expériences internationales (Suède, Finlande, Etats-Unis, Canada, Allemagne)"

Ce débat était animé par Claude Bernet, président de la CPDP, avec le cncours d'une journaliste et la participation de :

  • Thibault Labalette, directeur des programmes à l'Andra, maître
    d’ouvrage du projet
  • Jean-Paul Minon, directeur général, ONDRAF - président du comité de
    gestion des déchets radioactifs, OCDE-AEN
  • Peter Lyons, secrétaire adjoint à l'énergie nucléaire des Etats-Unis
  • Claes Thegerström, conseiller du président de SKB (Suède)
  • Juhani Vira, conseiller du directeur général, POSIVA (Finlande)
  • Kenneth Nash, directeur du NWMO (Canada)
  • Stefan Mayer, chef du service des études sur le stockage des déchets, AIEA
  • Thomas Kirchner, représentant de la Commission Européenne (direction Energie)
  • un expert de l'IRSN
  • Jean-Marie Blom, physicien nucléaire, universitaire et chercheur

Voir le lien sur le site internet "Débat public  - Cigéo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

  • mercredi 9 octobre à 19h : "principe de précaution et réversibilité"

Animateurs

  • Claude Bernet, président de la CPDP
  • Avec le concours d'une journaliste

Intervenants

  • Monique Sené, physicienne nucléaire, chercheuse au CNRS
  • David Boilley, ingénieur, expert indépendant
  • François Besnus, directeur biosphère et déchets, IRSN
  • Thibault Labalette, directeur des programmes, Andra

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigéo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

  • mercredi 16 octobre à 19h : "risques et sécurité pour les salariés du site, les citoyens et l'environnement"

Animateurs

  • Jean-Claude André, membre de la CPDP
  • Avec le concours d'une journaliste

Intervenants

  • Bertrand Thuillier, ingénieur, expert indépendant
  • Jean-Claude Zerbib, ancien ingénieur du CEA
  • M. Serres, IRSN
  • Fabrice Boissier, directeur de la maîtrise des risques, Andra

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigéo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

  • mercredi 23 octobre à 19h : "les transports des déchets"

Animateurs

  • Ghislaine Esquiague, membre de la CPDP
  • Avec le concours d'une journaliste

Intervenants

  • Philippe Guiter, syndicat Sud Rail
  • un expert indépendant
  • Jean-Michel Romary, directeur gestion des déchets et matières, Areva
  • Igor Le Bars, chef de service sécurité transport, IRSN
  • Thibault Labalette, directeur de programme, Andra

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigéo" (vidéo, enregistrempent sonore et verbatim)

 

  • mercredi 30 octobre à 19h : "transformations locales (population, emploi, éducation, commerce) et aménagement du territoire"

Animateurs

  • Claude Bernet, président de la CPDP
  • Avec le concours d'une journaliste

Intervenants

  • Bertrand Thuillier, ingénieur et expert indépendant
  • Hugues Valenton, responsable du SIDT, Préfecture de Meuse
  • Patricia Andriot, vice-présidente du Conseil Régional Champagne-Ardenne
  • Gilles Gauluet, président de la Communauté de Communes du Val d'Ornois
  • Patrice Torres, directeur du centre de stockage des déchets radioactifs de l'Aube, Andra 

Voir le lien sur le site internet "Débat public - Cigéo"

 

Calendrier prévisionnel de prochains débats

  • mercredi 13 novembre à 19h : "Les coûts et le financement du projet"
    • Quel serait le processus d'évaluation des coûts du projet ?
    • Quels en seraient les coûts de construction ? d'exploitation ?
    • Comment garantir le financement sur une centaine d'années ?

Intervenants

  • Benjamin Dessus, ingénieur, économiste et président de l'association Global Chance
  • Charles-Antoine Louët, sous-directeur de l'Industrie nucléaire, DGEC
  • Pierre-Yves Lochet, directeur de projet, EDF
  • Thibaud Labalette, directeur de programmes, Andra

 

 

  • date à fixer : débat de conclusion.
Repost 0

Retour à l'accueil

Recherche Article