Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 16:35

Les habitants du quartier de la Côte Ste Catherine à Bar-le-Duc viennent de recevoir une plaquette "4 pages" intitulée "Demain avec l'EHPAD - le site de la Sapinière s'étend sur le quartier"

Après l'annonce "Dans le cadre du projet d'implantation d'un Ehpad sur le quartier de la Côte Sainte Catherine, de nombreuses interrogations portent sur le devenir de la Sapinière".

  • Cela paraît intéressant de lire qu'il y a de "nombreuses interrogations". Jusqu'à présent, Bertrand Pancher ne l'avait pas encore reconnu !!!!

Ensuite "Ce poumon vert doit être préservé. Il est vital pour les citoyens de tous âges."

  • De mieux en mieux : "Ce poumon vert doit être préservé" !!! Mais là je ne comprends plus puisque c'est justement là qu'il veut y construire l'EHPAD.
    • Plutôt que le préserver, il le détruit !!!

 

Opération de communication "Demain avec l'Ehpad"

La 2ème page présente la situation "Aujourd'hui" (voir ci-dessous) avec quelques commentaires très positifs :

  • "Ambiance très verdoyante. Ceinture végétale périphérique" ;
  • "Vaste espace engazonné au centre".

On y relève dans un cercle en pointillé un autre commentaire "Projet EHPAD à définir" dont la surface est très approximative et surtout minimisée donc non représentative de l'emprise envisagée !!!

 

La page "Aujourd'hui" est pâle et guère valorisante pour le site de la Sapinière, pour le quartier et les environs.

Quels contrastes !!!

Opération de communication "Demain avec l'Ehpad"

La page 3 "Demain... Réorganisation du parc autour du projet d'EHPAD" est beaucoup plus colorée avec des encadrés (apparemment) très positifs (voir ci-dessous) :

  • "Le bâtiment sera ouvert sur le parc et sur les équipements alentours".
    • Qui peut croire que le bâtiment pourrait être ouvert sur l'extérieur ?
  • "Des places de parking seront dédiées à l'EHPAD et d'autres seront créées rue d'Anjou et derrière le gymnase".
    • Les places de parking dédiées à l'EHPAD : c'est une obligation, mais elles seront bien évidemment privatives ;
    • Les autres pourraient être créées, mais n'ont rien à voir avec l'EHPAD.
  • "L'architecture du bâtiment devra s'intégrer au mieux dans le site de la Sapinière (matériaux, végétaux, hauteur..."
    • C'est bien le minimum qui puisse être fait !!!
  • "Ouverture de l'EHPAD vers la vie du quartier, échanges avec la population, entre générations"
    • Cela n'a rien à voir avec la Sapinière !!!
  • "La surface sera agrandie (sur l'emprise du collège / lycée et vers les équipements sportifs)"
    • Cela serait une compensation à la surface supprimée ?
  • "La Rue d'Anjou sera sécurisée, au profit des espaces piétons"
    • Il y aurait donc de l'insécurité ? çà c'est un scoop !!!

Continuons la lecture,... 

  • "Une aire de jeux et un terrain de handball pourront être recréés."
    • Le terrain de jeux et le terrain de handball existent déjà, alors pourquoi dire qu'ils "pourraient être recréés" (en utilisant le conditionnel") ?
  • "Les chemins piétons seront préservés et développés"
    • Cela n'a rien à voir avec le projet de construction.

 

Opération de communication "Demain avec l'Ehpad"

Et pour terminer, la 4ème page "Votre avis nous intéresse"

Opération de communication "Demain avec l'Ehpad"

Pour conclure, ce "4 pages" n'est qu'un document de communication et non pas de concertation !!!

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 11:13

Le projet d'Ehpad à la Sapinière avancé par le Député-maire de Bar-le-Duc a été vivement contesté lors de la réunion publique du conseil consultatif jeudi 5 janvier à l'Hôtel de Ville de Bar-le-Duc.

Le collectif "Sauvons la Sapinière" a rappelé (une nouvelle fois) que la construction du nouvel Ehpad avait initialement été projetée en centre-ville dans le quartier St Jean et ainsi d'éviter de reléguer les résidents en périphérie de la cité.

Lors de cette réunion du 5 janvier 2017, et pour faire diversion, une esquisse d'extension de la Sapinière a été présentée "en compensation" du terrain qui serait mobilisé pour la construction de l'EHPAD.

Il s'agirait pour la Ville d'acheter une parcelle de terrain qui se trouve située dans l'enceinte clôturée du collège Prévert et du lycée Zola et de restructurer en "espace vert ouvert" une partie du stade de la Côte Ste Catherine.

Lors de la réunion du Conseil municipal du 9 février qui traitait du budget 2017, j'ai demandé au Maire quel budget était prévu pour cette extension. Il m'a répondu que cela n'était pas inscrit au budget : ni date, ni montant.

Ce qui a été présenté au Conseil consultatif n'est donc pas prévu par le Député-maire. Alors pourquoi cette annonce ?

Projet d'Ehpad à la Sapinière & compensation d'espace vert ?
Repost 0
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 13:25

Dans le cadre de la réunion du Conseil Consultatif qui s’est tenue le jeudi 05 janvier 2017, un lien internet permet de consulter les documents suivants :

http://nuage.barleduc.fr/owncloud/index.php/s/lsO22LoB74cXkFm

  • Compte rendu de la journée de concertation du 22 novembre 2016,
  • Abords « esquisse »,
  • Abords « état des lieux »,
  • Abords « propositions »,
  • Compte rendu du Conseil Consultatif du 5 janvier 2017,
  • Présentation de concertation « EHPAD 2020 »,
  • Retour du questionnaire numérique,
  • Tableau des recommandations « EHPAD 2020 ».
Proposition présentée en séance du 05 janvier 2017

Proposition présentée en séance du 05 janvier 2017

Emprise probable de la construction et des espaces privatifs de la maison de retraite (à partir des informations communiquées par la Ville & le CIAS)

Emprise probable de la construction et des espaces privatifs de la maison de retraite (à partir des informations communiquées par la Ville & le CIAS)

Ce projet a été mis en délibération par la Communauté d'agglomération, la Ville de Bar-le-Duc, le CIAS.

 

Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 18:06

Le Maire de Bar-le-Duc (& Président de la Communauté d'agglomération) a décidé en juin 2014 la construction d'une maison de retraite (EHPAD) sur le site de la Sapinière à la Côte Ste Catherine.

Un collectif contre la construction de la maison de retraite sur le site de la Sapinière (mais soutenant cette construction en centre ville) s'est constitué.

Le Maire a mis en place un comité consultatif appelé à accompagner la réflexion (mais dans la perspective de la construction à la Sapinière !!!)

  • et il a mis un questionnaire en ligne sur internet  (NB : à ce jour -1er décembre 2016-, et ce depuis quelque temps, il ne l'est plus !)

C’est non seulement la ville-centre, mais toute l’Agglomération qui est concernée : 

Barisien(ne) ou non, vous pouvez participer activement en moins de 5 minutes,

 

Repost 0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 22:24

Toute la journée du mardi 22 novembre 2016, un cabinet spécialisé ira à la rencontre d’un maximum de personnes dans les rues et les établissements de Bar-le-Duc

  • voir l'affichette ci-dessous

La journée se terminera par une rencontre citoyenne ouverte à tous, au centre social de la Côte Sainte Catherine, à partir de 18 h.

 

C’est non seulement la ville-centre, mais toute l’Agglomération qui est concernée : 

Barisien(ne) ou non, vous pouvez participer activement en moins de 5 minutes,

 

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 20:51

EHPAD en Centre Ville - Publié le 20 mai 2016 par Promeuse

La personne âgée est davantage demandeuse de contacts sociaux que de pleine nature. Aller dans les commerces seule ou accompagnée, les cafés, au marché, participer aux manifestations publiques ou voir la vie de la Cité est beaucoup plus facile en Ville Basse qu'à la Côte Sainte Catherine.

 

 

 

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 20:51

C’est non seulement la ville-centre, mais toute l’Agglomération qui est concernée

Barisien(ne) ou non, vous pouvez participer activement en moins de 5 minutes,

  • en partageant votre avis
  • et en faisant des suggestions grâce au questionnaire ci-dessous.

 

 

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 20:51

A Bar-le-Duc, Monsieur Pancher (élu Maire en mars 2014) a décidé dès l'été 2014, d'abandonner le projet de construction de la maison de retraite (EHPAD) en proximité du foyer logement dans le "quartier St Jean".

Et pourtant, c'est un projet qu'il soutenait en 2007 (voir l'article sur mon blog), confirmé alors par Madame Huraut (maire de Bar-le-Duc de 2001 à 2008), puis par Madame Jaquet (maire de Bar-le-Duc de 2008 à 2014) avec un dossier validé par la Communauté d'agglomération et le CIAS.

 

Il y avait une logique : faire résider les personnes âgées en Centre-Ville

Mais en 2014, le Maire change d'avis !!! C'est ainsi qu'il décide de construire l'EHPAD à la Sapinière, c'est à dire loin du Centre ville.

Entre autres arguments, il estime que ces deux types d'établissement (foyer logement et EHPAD) sont de nature très différente et qu'aucune économie ne pourrait être faite du fait de cette proximité et que les résidents de la maison de retraite (et les personnes qui leur rendent visite) ne sont pas/plus intéressés et concernés par une vie sociale en Centre ville (voire en ville) !!!

D'ailleurs, cet éloignement du Centre ville n'est pas une difficulté, il suffit de prendre les transports en commun !!!

Et pourtant, différents organismes et administrations (tels que l'ARS ou l'ANESM) recommandent de créer les établissements de manière à faire participer à la vie locale tous les résidents d’un Ehpad, quels que soient leur état de santé et leurs possibilités d’expression, de compréhension et de communication.

Voir ci-dessous quelques extraits de ces recommandations

"L’EHPAD participe à la vie locale de la collectivité.  
 
Les résidents sont souvent peu mobiles, il est donc impératif que l’EHPAD soit localisé le plus près possible du centre bourg afin de le rendre accessible aux services et commerces et, que les visiteurs des résidents puissent aussi bénéficier de cette offre de service. 
Il conviendra donc de trouver une localisation qui permette de répondre à ce besoin de proximité mais aussi aux contraintes en termes d’accessibilité par les transports en commun,   de livraison, de stationnement des salariés et des visiteurs.  
Le foncier proposé devra avoir une superficie suffisante pour y aménager des espaces extérieurs de qualité à l’usage de ses occupants mais pouvant aussi s’ouvrir sur d’autres populations.
"

ou 

"L’objectif de la recommandation est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des résidents en leur offrant la possibilité de maintenir ou de renouer leurs relations sociales antérieures et d’en créer d’autres, tant au sein de l’établissement qu’à l’extérieur. Les résidents pourront ainsi continuer à exercer les différents rôles sociaux qu’ils souhaitent et recréer un nouveau réseau social.
On entend par vie sociale l’ensemble des relations que le résident en Ehpad est amené à avoir avec d’autres personnes.
On entend par rôle social le comportement, la conduite ou la fonction d’une personne à l’intérieur d’un groupe (famille, société). Chaque individu a plusieurs rôles sociaux qui évoluent dans le temps et se transforment.
La présente recommandation vise à fournir aux professionnels des pistes de réflexion et d’action sur les questions suivantes :

  • comment favoriser la possibilité de relations entre les résidents ? Entre les résidents et les professionnels ? Entre les professionnels et les proches ? Entre les résidents et les autres habitants ?
  • comment faciliter le maintien des relations avec les proches ? Comment aider à renouer des liens distendus si le résident le souhaite ?
  • comment faciliter l’expression du résident tant sur les modalités de son accompagnement individuel que sur la vie collective de l’établissement ?
  • respecter la citoyenneté des résidents et leur permettre de « ne pas se couper du monde » ?• comment r

Cette recommandation concerne tous les résidents d’un Ehpad, quels que soient leur état de santé et leurs possibilités d’expression, de compréhension et de communication.
Les modalités pratiques de déclinaison de ces recommandations selon les caractéristiques, en particulier cognitives, de chaque résident font partie de son projet personnalisé inclus dans le contrat de séjour.
Au niveau de la structure, le projet d’établissement, le règlement de fonctionnement, la convention tripartite permettent de poser collectivement les objectifs, les principes d’intervention et les actions à mettre en oeuvre pour le maintien et le développement de la vie sociale des résidents."

Repost 0
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:39

relevé sur le document "Etude de faisabilité"  du 20 février 2015

  • Le site de la Sapinière est situé dans la zone UB du Plan Local d'Urbanisme de la Ville de Bar-le-Duc
  • Les principales contraintes du P.L.U. sont :
    • Une valeur maximale pour la surface d'imperméabilisation du sol qui représente 11.650 m2 ;
    • Nombre de places de stationnement : 1 place pour 2 lits (dont 2% dédié P.M.R. - Personne à Mobilité Réduite - soit 71 places (dont 2 places P.M.R.).
  • Les principales contraintes liées au site sont : 
    • Présence d'une ligne à Haute Tension aérienne de 63.000 volts de RTE (non déplaçable) à l'entrée du site ;
      • recommandations techniques particulières de construction par rapport à la ligne Haute Tension aérienne : interdiction de constrution de plus de 7 m de haut, à 11 m de part et d'autre de la ligne H.T.
    • Présence d'une canalisation d'assainissement de gros diamètre (750) à l'entrée du site ;
    • Projet soumis à autorisation au titre de la loi sur l'eau (parcelle de plus de 20.000 m2) ;
    • Fort dénivelé : différence de 7 mètres du nord au sud de la parcelle.
  • Visibilité :
    • Le quartier étant situé en hauteur par rapport au coeur historique de Bar-le-Duc (Côte Ste Catherine), le concepteur devra être vigilant sur les aspects extérieurs de sa construction ;
    • Les jardins clos devront être protégés de la vue par rapport à la rue et aux autres bâtiments.
Le plan (probable) ci-dessus ne tient pas compte de la contrainte de la ligne à Haute Tension. Il faudrait donc "glisser l'ensemble vers le bas". Ceci empièterait encore plus la zone de la Sapinière : c'est inacceptable !!!

Le plan (probable) ci-dessus ne tient pas compte de la contrainte de la ligne à Haute Tension. Il faudrait donc "glisser l'ensemble vers le bas". Ceci empièterait encore plus la zone de la Sapinière : c'est inacceptable !!!

Repost 0
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 21:01

Le 24 mars 2016, lors de la réunion du Conseil municipal de Bar-le-Duc, le Maire présentait un rapport précisant que la Ville de Bar-le-Duc apportait une surface de 12 000 m2 (sur les 28 600 m2 - surface totale de la Sapinière) à la Communauté d'agglomération en vue de permettre la construction de la maison de retraite.

Je me suis étonné de la surface annoncée ; en effet, il y a un an dans les documents communiqués au CIAS, il était annoncé 10 000 m2 !!!

M. le Maire a répondu "On a dit en permanence entre 10 000 et 12 000 m2"

Mme Boidin "C'est 10 000 m2 tout confondu, avec les parking, les espaces verts, etc..."

M. le Maire "Si on vous dit tout maintenant, vous ne saurez plus sur quoi intervenir la prochaine fois ! Ce dossier vous préoccupe parce que vous habitez tout près."

Voilà comment le Maire répond aux questions : par l'esquive !!!

======================

 

Emprise probable de la construction et des espaces privatifs de la maison de retraite (à partir des informations communiquées par la Ville & le CIAS)

Emprise probable de la construction et des espaces privatifs de la maison de retraite (à partir des informations communiquées par la Ville & le CIAS)

Repost 0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 21:09

Le groupe Pro Meuse (groupe indépendant de réflexion pour le développement du Sud Meuse) et un groupe de professionnels de la santé ont publié le 20 mai 2016 un article sur son site internet "pour l'EHPAD en Centre ville). 

 

"Tous les hommes sont mortels: ils y pensent. Un grand nombre d'entre eux deviennent des vieillards: presque aucun n'envisage d'avance cet avatar. Avant qu'elle ne fonde sur nous, la vieillesse est une chose qui ne concerne que les autres. L'adulte se comporte comme si elle ne devait pas un jour être son lot. Et la plupart du temps, il trouve indécent d'en parler."

Simone de Beauvoir 

L'emplacement de l'EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) appelé à remplacer les maisons de retraite Blanpain et Couchot fait débat.  
À juste titre ! Ce projet ne concerne pas seulement les élus communautaires, le personnel des établissements, ou les habitants de la côte Sainte-Catherine.  Il nous concerne tous : nos parents y vivront demain, et nous après-demain.  Nous préparons notre avenir ! C'est en outre un investissement qui va durer 50 ans ou plus ! Il est important de ne pas se tromper. 

 

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 17:32

Le Président de la Communauté d'Agglomération de Bar-le-Duc (et du CIAS) avait annoncé au cours de l'été 2014 son projet de construction d'une maison de retraite sur le terrain de la Sapinière à la Côte Ste Catherine (Bar-le-Duc).

 

Chacun sait que la construction d'une nouvelle maison de retraite est nécessaire (en remplacement des 2 maisons de retraite actuelles : Couchot & Blanpain), mais c'est ce projet à la Sapinière qui est contesté / refusé par le Collectif opposé à l'implantation sur le terrain de la Sapinière.

 

En effet, ce projet de construction serait éloigné du centre ville (3 km), alors que l'ANESM (Agence Nationale de l'Evaluation et de la qualité des établissements et Services Sociaux et médico-sociaux) émet diverses recommandations relatives à la vie sociales des habitants

 

L’objectif de la recommandation est l’amélioration de la qualité de vie des résidents en leur offrant la possibilité de maintenir ou de renouer leurs liens sociaux antérieurs et d’en créer d’autres tant au sein de l’établissement qu’à l’extérieur ; les résidents pouvant ainsi continuer à exercer les différents rôles sociaux qu’ils souhaitent et se recréer un nouveau réseau social.

La proximité du Parc de l'Hôtel de ville (espaces verts et lieu régulier d'animation) et le centre ville (bd de la Rochelle - commerces et également lieu d'animation), voire les berges de l'Ornain sont à même de permettre aux résidents de bénéficier de ces lieux d'animations sociales.

 

Or c'était pourtant bien en Ville basse que le Président Pancher envisageait en juin 2007 la création de la maison de retraite (voir l'Est Républicain)

 

L'étude de ce projet d'implantation avait continué sous la présidence de Nelly Jaquet, sauf qu'à la suite de son arrivée à la présidence de la Communauté d'agglomération au printemps 2014, M. Pancher a annoncé son projet d'abandonner la Ville basse pour une nouvelle destination : la Sapinère à la Côte Ste Catherine.

 

Programme Qualité de vie en Ehpad

Qualité de vie en maison de retraite (Ehpad) - recommandations de l'Anesm
Repost 0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 16:44

Oui, la construction d'une nouvelle maison de retraite est nécessaire et urgente.

La municipalité de Nelly Jaquet avait déjà largement engagé le projet de la reconstruction d'une nouvelle maison de retraite en ville basse dans le quartier St Jean (le long de l'avenue Gambetta) en remplacement des maisons de retraite actuelles de Bar-le-Duc (Blanpain & Couchot), maisons de retraite ne répondant plus aux besoins des personnes résidentes et aux normes actuelles, notamment pour les conditions de travail des personnels.

 

Oui, la contruction en centre ville avait été décidée,...

La démolition des anciennes entreprises (devenues "friches industrielles") de ce secteur a été réalisée ; les analyses de sol et le déblaiement des terrains ont été effectués jusqu'en proximité du local des boulistes et du hall des Brasseries.

Ce projet de maison de retraite était contiguë du projet de reconstruction du foyer logement à la place de l'ancienne caserne des pompiers rue Joblot et devant remplacer l'actuel foyer logement "Les Coquillottes".

 

Oui, avec des vrais avantages pour tous,...

La proximité de ces différents équipements était bien évidemment de nature à faire des économies, d'autant que devait s'adjoindre le SSIAD (actuellement dans les locaux du CIAS à la Côte Ste Catherine).

L'implantation en ville ville basse, à proximité du parc de l'Hôtel de ville et du boulevard de la Rochelle de l'ensemble de ces équipements présentait égalemement des avantages pour les résidents, leurs familles (détente, promenades, commerces,...).

L'étude de faisabilité avait été réalisée ; elle avait été validée par le Conseil municipal, la Communauté d'agglomération et le CIAS bien avant les élections municipales de mars 2014.

 

Mais suite aux élections municipales de mars 2014, le lieu d'implantation est remis en cause par le nouveau Maire Bertrand Pancher,... et pour une nouvel implantation : le parc de la Sapinière à la Côte Sainte Catherine !!!

Les élections municipales de mars 2014 passées, le nouveau Maire (député et président de la Communauté d'agglomération) a décidé d'abandonner ce projet d'implantation de la maison de retraite sur le quartier St Jean pour une nouvelle destination : le parc de la Sapinière à la Côte Ste Catherine, estimant que :

  • la proximité du Centre hospitalier et le raccordement (envisagé) de la chaufferie du quartier étaient "des plus",
  • et que les résidents de la maison de retraite n'avaient plus l'autonomie suffisante leur permettant de bénéficier d'une manière intéressante des services et agréments du centre ville !!!

Contrairement à ce qui est dit par l'équipe municipale actuelle, le lieu d'implantation de la maison de retraite (la Sapinière) n'avait jamais été annoncé lors de la campagne électorale de M. Pancher

 

Voir ci-dessous diverses vues actuelles de la Sapinière  

  • cliquer pour afficher les images complètes
Diverses vues actuelles de la SapinièreDiverses vues actuelles de la Sapinière
Diverses vues actuelles de la SapinièreDiverses vues actuelles de la Sapinière

Diverses vues actuelles de la Sapinière

Et avec la population : une simple information, pas de réelle concertation,...

Lors d'une réunion de quartier au Centre social de la Côte Ste Catherine le 24 avril 2015, le Maire a évoqué (rapidement) ce projet devant les habitants du quartier.

Il a présenté ce projet par la diapositive ci-dessous et a ajouté :

  • que ce n'était qu'un projet,
  • qu'une étude de faisabilité était en cours,
  • qu'il serait présenté aux habitants,
  • qu'il y aurait de la concertation
  • et qu'il ne le "passerait pas en force" !!!

 

voir ci-dessous le seul plan (projet) actuellement communiqué disponible

Plan (projet) communiqué par la Communauté d'Agglomération

Plan (projet) communiqué par la Communauté d'Agglomération

Une amputation importante du parc et des incertitudes,...

Au fur et à mesure des mois qui ont suivi, le projet s'est précisé, notamment pour les surfaces occupées.

Sur un total de 28.600 m2 que compte le parc de la Sapinière, les constructions mobiliseraient 7.800 m2 et les espaces verts dédiés de 1.500 à 2.500 m2. 

Il resterait donc environ 18.000 m2 que la Ville de Bar-le-Duc prévoirait de restructurer en espace public pour les habitants du quartier (par quelles améliorations ?)

  • nouvelle information lors du conseil municipal du 24 mars 2016 : ce sont 12.000 m2 qui seraient mobilisés pour le projet de maison de retraite (ce qui reviendrait -à confirmer- à réduire la surface de la Sapinière à moins de 16.000 m2)

Toutefois l'emplacement du stationnement pour les personnels et les visiteurs n'a pas encoré été précisé, il faudra bien trouver de la place (70 ou 100 places de parking selon les documents présentés) !!!

 

Voir ci-dessous le plan que cela pourrait représenter. J'ai du réaliser par un trait de couleur l'emprise probable de la maison de retraite et la partie résiduelle qui serait conservée sur le parc de la Sapinière.

Projet d'implantationProjet d'implantation

Projet d'implantation

Lors d'une récente réunion, j'ai exposé ce plan, il ne m'a pas été contesté ; c'est donc qu'il est vraisemblable !!!

Le député - maire a fait dire qu'il présenterait une maquette du projet - mais qui dit maquette dit que tout est ficelé !!!

Repost 0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 14:12

Extrait du Procès-Verbal de la réunion publique du Conseil de la Communauté d'agglomération du 15 juin 2015

Objet : Reconstruction de l'E.H.P.A.D. - géré par le CIAS : validation de la faisabilité et du lancement du projet par le CIAS

M. CORRIER
Tout à l'heure, Danielle BOUVIER évoquait l'étude de faisabilité qui, en juin 2013, confirmait l'intérêt de la reconstruction. Ce qu'il fallait ajouter, c'est que cette délibération de 2013 -qui confirmait d'ailleurs une délibération de 2008- était la confirmation que l'E.H.P.A.D. devait rester public, assuré par le C.I.A.S., mais que son lieu d'implantation devait être urbain. Or, là on est en contradiction avec ce qui avait été décidé le 12 juin 2013.

Ensuite, le projet d'E.H.P.A.D. devait être examiné en regard d'un projet urbain complet, incluant notamment des liaisons fonctionnelles et/ou techniques avec le foyer-logement. En dissociant le projet de foyer-logement en centre-ville et l'E.H.P.A.D. à la Côte Sainte-Catherine, les liaisons fonctionnelles et/ou techniques ne sont plus d'actualité. Bien évidemment pour la reconstruction de l'E.H.P.A.D., nous avons tardé, mais c'est un collectif sans doute et tout le monde est entièrement d'accord sur les risques qui sont courus aujourd'hui, sur les difficultés de fonctionnement, sur le coût de fonctionnement qu'occasionnent deux établissements, etc...

Mais je me suis aussi attardé sur l'étude de faisabilité et en page 5 de cette étude, je relevais que le C.I.A.S. de la Communauté d'Agglomération avait opté pour un nouveau site en lieu et place -c'est ce qui vient d'être ditsur une parcelle de 28.630 m2, ce qui est un peu éloigné de nos 10.000 m2 annoncés.

En page 11, les jardins clos devront être protégés de la vue par rapport à la rue et autres bâtiments, donc il s'agirait sans doute de préciser plus exactement quelles vont être les limites entre le futur E.H.P.A.D. et le reste du territoire sur la Côte Sainte-Catherine, donc quelles seront aussi les surfaces finales effectivement mobilisées.

Sur la page 14 comme sur la page 22, quelque chose doit bien évidemment attirer notre attention et concerne la production de chaleur. II est précisé qu'une hypothèse est le raccordement au réseau de chaleur urbain et il est ajouté "à confirmer en fonction du projet de chaufferie urbaine". Sur ce point, nous n'avons pas d'information.

Page 30, pour apprécier la surface résiduelle -c'est un exercice auquel je me suis soumis et je vous invite à le faire de la même façon sur le document qui vous est proposé- je vous propose de prendre un fluo et de faire le tour de la parcelle proprement dite -c'est-à-dire les 28.000 m2- et de la parcelle qui resterait mobilisée par les bâtiments, mais aussi par les jardins privatifs et les jardins qui seront situés autour. Et qu'est-ce qui restera ? Comment cette implantation se situera-t-elle sur l'ensemble de la parcelle de 28.000 m2 ? Je vous assure que vcous serez assez impressionnés de voir que ce n'est pas tout à fait anodin ; ça remet totalement en cause la surface globale et l'équilibre de cet endroit.

Page 34, je relève qu'il n'y a pas d'étude de sols existante, mais un projet sur pilotis. Ce sont donc des choses assez complexes à mener et je pense qu'il manque là quelque chose.

Page 42, la comparaison entre les deux sites est uniquement financière. Or, je crois qu'il n'y a pas que les aspects financiers mais qu'il y a aussi des aspects organisationnels que ça induit ; or, ceux-là ne sont pas évoqués.

Monsieur le Président, vous aviez précisé, en tant que Maire, le 7 mai dernier, qu'il y aura -et vous l'avez redit à l'instant- à tous les stades une concertation avec la population pour vérifier l'acceptabilité. En fait, à la réunion de quartier qui a eu lieu, il y a eu une présentation extrêmement rapide. Aux remarques qui ont eu lieu et aux mains levées, vous avez dit à la population qui était là qu'on se reverra. Je pense que ce n'était pas une concertation mais une information extrêmement rapide qui a été faite ce jour-là.

Est-ce qu'on peut aussi se dire qu'il est probablement souhaité que la population accueillie en E.H.P.A.D. soit en proximité d'un endroit urbain et non pas éloignée de l'ensemble des services et de la vie urbaine ?

Enfin j'ai repris quelques archives. En octobre 2007, vous proposiez de construire cet établissement en centre ville. Qu'est-ce qui a évolué entre 2007 et aujourd'hui pour que le centre-ville soit oublié et que ce soit sur un quartier périphérique ? En 2000, dans le Bar-Infos, vous rappeliez toutes les actions qui étaient menées -à juste titre d'ailleurs- en proximité avec les résidents et par des animations diverses. En avril 2015, toujours dans Bar-Infos, vous relatiez que les résidents des maisons de retraite se rencontraient avec les résidents du foyer-logement et les retraités de la ville pour diverses animations ; qu'en sera-t-il demain ? Et en 2013 votre projet porte sur 8.500 m2 -je le confirme-, 3.000 m2 de stationnement et de circulation, d'espaces verts et de jardin ; comment tout ça va-t-il vraiment s'intégrer ? Je renvoie à ce que j'évoquais tout à l'heure sur un marquage au fluo pour montrer la partie résiduelle ; même si elle est annoncée à 20.000 m2, il y aura quand même un enclavement certain. Voilà ce que je voulais souligner suite à votre projet.

M. le Président
Je veux bien qu'on refasse le débat à chaque fois, mais comme il y aura de l'information à tous les stades du projet, beaucoup de questions trouveront une réponse au fur et mesure de l'évolution du dossier. Vous avez quand même le dossier bien en tête et je ne veux pas croire une seule seconde que vous pensiez que ces établissements vont avoir besoin des 28.000 m2..

M. CORRIER
Je ne l'ai pas dit, Monsieur le Président.

M. le Président
En tout cas, ça me permet de répondre, parce que ça semble un peu confus dans vos propos...

M. CORRIER
Ce n'est pas très aimable.

M. le Président
Il s'agit d'une surface de 7.900 m2.

M. CORRIER 
Construits.

M. le Président
On ne va pas refaire le débat à toutes les séances privées et toutes les séances publiques, donc vous aurez une réponse à vos questions au fur et à mesure, puisqu'on va quand même s'engager dans une vraie concertation sur cette affaire.

S'agissant des autres questions techniques comme le chauffage, etc... évidemment qu'on est en train de remettre à plat le système de chaufferie à la Côte Sainte-Catherine. Je vous rappelle qu'un audit est en train d'être lancé, donc on va voir comment le projet va s'intégrer.

Mme TSAGOURIS
Madame BOUVIER a parlé tout à l'heure des consultations qui ont eu lieu et vous venez encore de parler d'une vraie concertation, mais si le sujet revient sans cesse, c'est justement parce qu'il me semble -ainsi qu'à c nombreux habitants et pas seulement du quartier- que la concertation sur l'emplacement de l'E.H.P.A.D. ne concerne pas que les habitants de la Côte Sainte-Catherine, mais qu'elle concerne également les usagers E leur famille, ainsi que le reste de la ville. Mais nous ne la voyons pas venir, même si effectivement le débat poursuit.

Je reste également très sceptique quant à l'enclavement. Il a été dit que cet endroit n'était pas enclavé pour les personnes qui vont y résider, mais elles auront besoin de transports en commun pour rejoindre le centre-ville, donc toute une structure très compliquée et je ne crois pas que cette concertation avec la population a eu réellement lieu.

===========================================

  • Vote pour : 48 voix
  • Vote contre : Mme Jaquet, M. Corrier, Mme Tsagouris, M. Singler, Mme Simon, M. Vuillaume, M. Gobert
  • Abstentions : M. Gravier, Mme Gossert-Pfister, M. Ring.
Repost 0

Retour à l'accueil

Recherche Article