Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 17:07

Ayant assisté à plusieurs reprises à la cérémonie officielle faisant suite à l'acquisition de la nationalité française de concitoyens, je reporte ci-dessous le document "Charte des Droits et Devoirs du Citoyen Français"

Cette cérémonie était suivie de notre hymne national "La Marseillaise". Composé par Claude Joseph Roget de Lisle, décrété chant national en 1795, il est devenu "hymne national" à partir de 1879.

====================================

 

Charte des Droits et Devoirs du Citoyen Français

 

En application de l'article 21-24 du code civil, la présente charte rappelle les principes et valeurs essentiels de la République et énonce les droits et devoirs du citoyen, résultant de la Constitution ou de la loi


Principes, valeurs et symboles de la République française


Le peuple français se reconnaît dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 et dans les principes démocratiques hérités de son histoire.

Il respecte les symboles républicains.

L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

L'hymne national est La Marseillaise.

La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».

La fête nationale est le 14 juillet.

« Marianne » est la représentation symbolique de la République.

La langue de la République est le français.

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale dont les principes sont fixés par la Constitution du 4 octobre 1958.

Indivisible : la souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants élus et par la voie du référendum. Aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s'en attribuer l'exercice. 

Laïque : la République assure la liberté de conscience. Elle respecte toutes les croyances. Chacun est libre de croire, de ne pas croire, de changer de religion. La République garantit le libre exercice des cultes mais n'en reconnaît, n'en salarie ni n'en subventionne aucun. L'État et les religions sont séparés. 

Démocratique : le principe de la République est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Direct ou indirect, le suffrage est toujours universel, égal et secret. La loi étant l'expression de la volonté générale, tout citoyen doit la respecter. Nul ne peut être contraint à faire ce que la loi n'ordonne pas. Rendue au nom du peuple français, la justice est indépendante. La force publique garantit le respect de la loi et des décisions de justice.

Sociale : la Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. 
La République garantit à tous la sécurité des personnes et des biens.
La République participe à l'Union européenne constituée d'États qui ont choisi librement d'exercer en commun certaines de leurs compétences.


Les droits et les devoirs du citoyen français

Tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables. Sur le territoire de la République, ces droits sont garantis à chacun et chacun a le devoir de les respecter. A la qualité de citoyen français s'attachent en outre des droits et devoirs particuliers, tels que le droit de participer à l'élection des représentants du peuple et le devoir de concourir à la défense nationale ou de participer aux jurys d'assises.


Liberté

Les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits.
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.
Le respect dû à la personne interdit toute atteinte à sa dignité. Le corps humain est inviolable.
Nul ne peut être inquiété pour ses opinions pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public. Tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas prévus par la loi.
Chacun a droit au respect de sa vie privée.
Nul ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas et dans les formes déterminés par la loi. Chacun est présumé innocent tant qu'il n'a pas été jugé coupable.
Chacun a la liberté de créer une association ou de participer à celles de son choix. Il peut adhérer librement aux partis ou groupements politiques et défendre ses droits et ses intérêts par l'action syndicale. Tout citoyen français âgé de dix-huit ans et jouissant de ses droits civiques est électeur. Chaque citoyen ayant la qualité d'électeur peut faire acte de candidature dans les conditions prévues par la loi. Voter est un droit, c'est aussi un devoir civique.
Chacun a droit au respect des biens dont il a la propriété.


Egalité

Tous les citoyens sont égaux devant la loi, sans distinction de sexe, d'origine, de race ou de religion. La loi est la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse.
L'homme et la femme ont dans tous les domaines les mêmes droits.
La République favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales.
Chacun des conjoints peut librement exercer une profession, percevoir ses revenus et en disposer comme il l'entend après avoir contribué aux charges communes.
Les parents exercent en commun l'autorité parentale. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir.
L'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes jusqu'à seize ans. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'État. Les citoyens français étant égaux, ils peuvent accéder à tout emploi public selon leurs capacités.


Fraternité

Tout citoyen français concourt à la défense et à la cohésion de la Nation.
Une personne qui a acquis la qualité de Français peut être déchue de la nationalité française si elle s'est soustraite à ses obligations de défense, ou si elle s'est livrée à des actes contraires aux intérêts fondamentaux de la France.
Chacun a le devoir de contribuer, selon ses capacités financières, aux dépenses de la Nation par le paiement d'impôts et de cotisations sociales.
La Nation garantit à tous la protection de la santé, la sécurité matérielle et le droit à des congés. Toute personne qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.

 

LIBERTÉ                     ÉGALITÉ                 FRATERNITÉ

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 14:28

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 prévoit la mise en place du tiers payant intégral pour les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé, à compter du 1er juillet 2015.

 

La généralisation du tiers payant pour tous est prévue pour 2017.

 

De manière générale, lorsqu'un patient consulte un professionnel de santé, il le règle directement. Puis l'assurance maladie et la complémentaire santé le remboursent. Le tiers payant permet au patient de ne pas faire l'avance des frais médicaux. Il paie uniquement la part des frais non pris en charge par l'assurance maladie: les franchises médicales (0,5 € par boîte de médicament, par acte paramédical, 2 € par transport sanitaire) plafonnées à 50 € par an. La participation forfaitaire est de 1 € pour chaque acte réalisé.

 

Les sommes restant à la charge de l'assuré sont plus importantes en cas de non-respect du parcours de soins ou de dépassements d'honoraires. Un certain nombre de personnes bénéficient déjà du tiers payant : les personnes qui sont éligibles à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), à l'aide médicale d'État (AME), les victimes d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, ou si elles sont hospitalisées dans un établissement conventionné avec l'assurance-maladie...

 

Certains professionnels ont déjà généralisé cette pratique : les pharmacies pour les médicaments remboursés par l'assurance maladie, les examens et soins dispensés par les cabinets de radiologie ou d'analyses médicales, certains actes pratiqués par des auxiliaires médicaux (infirmières, kinésithérapeutes). La généralisation du tiers payant permettra une simplification des formalités que la télétransmission par internet permet aujourd'hui. Elle permettra aussi à tous un meilleur accès aux soins. Cette pratique existe déjà dans de nombreux pays de l'Union européenne.

Marie-Solange Petit

relevé dans la revue "Fil Bleu" - N° 232 - janvier - février 2015

==========================================

La généralisation du tiers payant pour tous est prévue pour 2017, mais un syndicat de médecins (majoritaire) n'est pas d'accord, alors il a appelé à la grève !!!

 

 

 

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Santé
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 13:48

L'étau réglementaire se resserre

L'histoire des paradis fiscaux est ancienne mais, avec la globalisation financière, marquée par la création du marché de l'eurodollar sur la place de Londres en 1957, la fin des taux de change fixes en 1971 et la libre circulation des capitaux des années 90, le phénomène s'est accru.


La fraude fiscale entraînerait chaque année pour la France un manque à gagner de 60 à 80 milliards d'euros.

relevé dans la revue "Fil Bleu" - N° 232 - janvier - février 2015

Paradis fiscaux, parasites fiscaux
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 13:37

Bonne nouvelle : les Français qui donnent de leur temps à une association sont de plus en plus nombreux. 12,5 millions en 2013, un million de plus qu'en 2012, soit un quart de la population, ce qui n'est pas mal.

 

Moins bonne nouvelle : ils sont de moins en moins fidèles et assidus.

Les formes d'engagement sont plus ponctuelles, parfois multiples, passant d'un projet à un autre.

Ce zapping est plus marqué chez les 25-34 ans que parmi les seniors.

 

Deux explications : l'évolution du monde économique qui fait de la mobilité la valeur cardinale, et la crise qui conduit ceux qui s'engagent à choisir des actions proches et concrètes.

relevé dans la revue "Fil Bleu" - N° 232 - janvier - février 2015
 

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans bénévolat
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 21:00

Les associations qui déposent des demandes de subvention auprès du Conseil général de la Meuse doivent prendre en compte les dates suivantes :

 

Avant le 31/12/2014 :

  • Associations d’animation locale
  • Associations culturelles
  • Manifestations sportives exceptionnelles ayant lieu au cours du 1er semestre 2015

 

Avant le 31/01/2015 :

  • Structures d’enseignement musical

 

Avant le 01/03/2015 :

  • Archéologie

 

Avant le 31/03/2015 :

  • Lecture publique

 

Avant le 15/06/2015 :

  • Manifestations sportives exceptionnelles se déroulant au cours du 2ème semestre 2015

 

Tout au long de l’année :

  • Achat de matériel onéreux. Les demandes parvenues avant le 30/09/2015 seront traitées en 2015, les suivantes seront traitées sur l’exercice 2016.

 

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 22:13

 

Invités :

  • Roland Desbordes : Physicien et président de la Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité (Criirad).
  • Laura Hameaux : Chargée de campagne au sein du réseau "Sortir du nucléaire".
  • Francis Sorin : Directeur du pôle Information de la "Société française d’énergie nucléaire".
  • Martine Perez : Rédactrice en chef de la rubrique Science et médecine du quotidien "Le Figaro".
La guerre du nucléaire aura-t-elle lieu ?
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans nucléaire
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 15:21
Place Reggio : la patinoire
Place Reggio : la patinoire
Place Reggio : la patinoire
Place Reggio : la patinoire
Place Reggio : la patinoire

Place Reggio : la patinoire

La calèche en ville - voir la vidéo

En ville : le stand de l'AMB et la calèche
En ville : le stand de l'AMB et la calèche

En ville : le stand de l'AMB et la calèche

Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Animations & illuminations en centre ville à Bar-le-Duc
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 14:30

Ce dimanche 21 décembre,

Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Concert d'orgue, trompette & trombone à l'église Notre Dame
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 13:31

Dimanche 21 décembre 2014 à Bar-le-Duc (Centre Socioculturel Côte Sainte Catherine) à partir de 14 heures : après-midi festif « Noël Ensemble » par l’association GEM ARA, avec le soutien de la Fédération des Centres Sociaux de Meuse

 

Autour d’un karaoké et d’un buffet sucré/salé, vos petits cadeaux pour un échange autour de l’arbre de Noël solidaire seront les bienvenus. 
 
L’après-midi festif « Noël Ensemble » est donc né d’une volonté de : 

  • Solidarité autour d’un moment de joie à l’occasion des fêtes de d’année 
  • Rupture avec l’isolement subi par certains durant cette période 
  • Partage et ouverture vers autrui  

Et se déroulera sous le signe de la joie et du partage de la manière suivante : 

  • Arbre de Noël avec échanges de petits cadeaux. Chacun arrivera avec un petit cadeau (faible valeur) qu’il déposera au pied du sapin. Chacun repartira avec un petit cadeau tiré au sort lors de l’échange.  
  • Chants  et  karaoké  tout  au  long  de  l’après-midi, afin de favoriser les échanges et les rencontres en évitant la mise en retrait de personnes timides 
  • Gouter sous forme de buffet sucré et salé, avec des produits locaux tout en valorisant le « Manger équilibré »  

En lieu et place du livre d’or, un tissu blanc de grande taille sera également mis en place à la manière d’un tableau, où chacun pourra  y mettre ses commentaires, dessins, etc. pour créer tous ensemble un véritable tableau de Noël 2014. 

Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là
Le Père Noël passait par là

Le Père Noël passait par là

Après-midi festif au entre Socioculturel Côte Sainte Catherine
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Solidarité
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 22:05

La CNE (Commission Nationale d'Evaluation) a rendu son rapport N° 8 (juin 2014) à l'OPECST

voir le document complet

 

RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS


Selon les dispositions de la loi de 2006, la gestion à long terme des déchets de haute activité et à vie longue (HAVL) comporte deux volets conjoints : la séparation-transmutation des actinides qui seraient présents dans le combustible usé des futurs réacteurs nucléaires et le stockage géologique des déchets de haute et moyenne activité à vie longue dans le respect du principe de réversibilité.


SÉPARATION ET TRANSMUTATION
La loi de 2006 dispose d’associer les recherches sur la séparation et la transmutation avec les études et recherches sur les nouvelles générations de réacteurs (réacteurs à neutrons rapides, RNR, et réacteurs sous-critiques pilotés par accélérateur, ADS1).

 

Dans le cadre du programme Astrid, des options innovantes pour réaliser un démonstrateur industriel de réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium (RNR-Na) de nouvelle génération, possédant un degré de sûreté au moins égal à celui de l’EPR et intégrant les enseignements tirés des événements de Fukushima, ont été identifiées et font l’objet d’E&R pour préparer l’Avant Projet Détaillé (APD). Il s’agit d’un cœur à faible coefficient de vidange qui permet d’éviter tout emballement de la réaction de fission en cas de vidange locale du caloporteur sodium, d’un système de conversion d’énergie sodium-sodium-azote évitant tout contact possible entre le sodium et l’eau, d’une accessibilité et d’une inspection en service prévues dès la conception, et d’un récupérateur interne de corium assurant l’intégrité de la cuve en cas d’accident grave.

 

La Commission apprécie très positivement ces orientations. Elle souligne que des moyens importants seront nécessaires pour mettre en œuvre les innovations majeures du projet. En particulier, le choix des matériaux de structures du cœur et des gaines de combustible exigera un effort de recherche important qui devra s’accompagner d’une mobilisation des industries très spécialisées aptes à les produire.

 

La Commission recommande de veiller à ce que le programme Astrid puisse se développer dans toutes ses composantes sans être compromis par des contraintes de financement.

 

Les études de scénarios de la transition du parc actuel de réacteurs nucléaires et des installations associées vers un parc de RNR montrent que cette transition est réalisable dans des conditions industrielles réalistes mais nécessite des changements successifs de configuration. La transmutation de l’américium n’est réalisable qu’avec des RNR ou des ADS. La Commission demande donc qu’elle fasse l’objet d’une recherche active et qu’elle soit prise en compte dans ces scénarios.

 

Une recherche amont forte doit être maintenue dans le domaine de la chimie, dans le cadre de coopérations renforcées, car elle est essentielle pour maintenir le niveau de compétence nécessaire à la gestion d’un parc de réacteurs nucléaires recyclant tout ou partie des combustibles usés.

 

La Commission apprécie le déploiement d’une recherche pluridisciplinaire sur l‘énergie nucléaire dans le cadre de Needs, programme piloté par le CNRS. Les recherches amont doivent évidemment bénéficier d’une grande liberté d’approche puisque c’est leur rôle d’introduire des voies innovantes.

 

Cependant, il faut qu’elles soient cohérentes et crédibles. La Commission recommande que les programmes propres des organismes s’attachent à étudier aussi la faisabilité des concepts qu’ils proposent. La Commission recommande enfin que les projets de Needs soient conçus pour que la communauté nationale se fédère autour d’objectifs majeurs de l’électronucléaire et que ces projets se fertilisent mutuellement.

  • 1 Accelerator Driven System

 

STOCKAGE GÉOLOGIQUE
Le projet Cigéo a pour objectif la construction d’un stockage de déchets radioactifs HAVL et MAVL à 500 m de profondeur au sein de la couche d’argilite du Callovo-Oxfordien (COx) épaisse d’environ 130 m à l’emplacement du site de Meuse/Haute-Marne.

 

Assistée de son maître d’œuvre systèmes Gaiya, l’Andra a proposé en 2012, en conclusion d’une phase dite d’esquisse, plusieurs solutions d’ensemble pour la conception de l’ouvrage. En novembre 2013, le projet Cigéo est entré dans la phase d’avant-projet sommaire (APS). Un débat public sur le projet Cigéo s’est déroulé du 15 mai au 15 décembre 2013 sous l’égide de la Commission nationale des débats publics (CNDP). Les conclusions du débat public ont été publiées le 12 février 2014 et l’Andra a présenté son nouveau calendrier le 5 mai 2014 : l’APS sera achevé en mai 2015 et suivi de l’avant-projet détaillé (APD) finalisé en mai 2017 avec le dépôt de la DAC. La Commission note un glissement de deux ans par rapport au calendrier initial.

 

Les E&R d’avant-projets concernent essentiellement l’optimisation des exigences relatives aux alvéoles HA et MAVL.

 

L’Andra a mis en place dans le laboratoire souterrain de Bure des expériences de grande ampleur pour mesurer les variations, en fonction de la température, des paramètres physico-chimiques de l’eau porale de l’argilite du COx. Les résultats seront essentiels à la modélisation du comportement à long terme des radionucléides dans le champ proche des alvéoles HA et permettront de mieux prendre en compte les conditions de température dans les analyses de sûreté.

 

Les études de l’Andra en relation avec les alvéoles MAVL ont pour but de préciser leur géométrie ainsi que le dimensionnement des jeux entre les colis et le béton. Elles doivent être intensifiées, eu égard aux exigences de réversibilité du stockage. Par ailleurs, la Commission recommande d’amplifier la collaboration de l’Andra et des producteurs sur l’étude du comportement des colis de déchets pyrophoriques, salins et bitumeux et, plus généralement, sur l’étude des interactions entre complexants organiques et actinides. Ces études sont indispensables pour organiser le stockage des différents types de colis au sein des alvéoles et éviter tout co-stockage incompatible. Il est urgent que cette collaboration conduise à une définition consensuelle des spécifications des colis.

 

Plusieurs problèmes restent à résoudre pour maîtriser totalement le fonctionnement du stockage, notamment le dimensionnement du revêtement des galeries de transfert et des alvéoles MAVL, le dégagement d’hydrogène et le comportement à long terme de l’argilite en présence de ce gaz, les conséquences de la désaturation-resaturation du massif rocheux, la surveillance et les scellements pour lesquels la Commission demande que des essais à l’échelle 1 soient programmés in situ dès la tranche 1 de Cigéo. Selon le planning prévu maintenant, les études d’avant-projet ne seront pas terminées avant 2015.

 

Beaucoup de points doivent encore être précisés avant d’aboutir à des solutions industrielles utilisables pour la DAC. La Commission demande que l’Andra précise avant la fin de l’APS la liste des points qu’elle considère comme devant être traités avant le dépôt de la DAC, en distinguant les éléments structurants de ceux relevant d’une démarche d’optimisation.

 

L’optimisation de la tranche 1 de Cigéo est une préoccupation prioritaire de l’APS. La Commission s’inquiète que des évolutions importantes et qui ne relèvent pas d’un simple ajustement soient encore à l’étude. Cette tranche 1 sera l’occasion d’une montée en puissance industrielle de Cigéo.

 

Elle doit être l’occasion d’investigations scientifiques complémentaires.

La Commission rappelle la nécessité d’établir très rapidement le coût de la tranche 1 de Cigéo ainsi que les clefs de répartition des montants qui devront être assumés par les producteurs (investissement initial, coût de fonctionnement et tarif de dépôt des colis) au cours de l’évolution du stockage.

 

Enfin, elle souhaite que pour maximiser les retombées bénéfiques à la région qui accueille Cigéo, cet ouvrage bénéficie du label «grand chantier» comme cela a été fait pour l’EPR.

 

RÉVERSIBILITÉ
La loi de 2006 indique que le stockage profond doit être réalisé dans le respect du principe de réversibilité. Ce concept de réversibilité est introduit de façon différente suivant les pays.

 

L’Andra a porté le débat au niveau national et international. L’Agence pour l’Energie Nucléaire (AEN) de l’OCDE a défini une hiérarchie des niveaux de réversibilité pour un stockage géologique : le niveau 1 d’entreposage en surface ; le niveau 2, dans lequel des colis ont été déposés dans un alvéole ; le niveau 3, dans lequel l’alvéole est muni de son dispositif de fermeture final ; le niveau 4, dans lequel un quartier entier d’alvéoles est fermé; et le niveau 5, qui est celui de la fermeture complète du stockage, dont la sûreté est alors assurée de manière passive.

 

La Commission propose la définition suivante pour la réversibilité.

La réversibilité est un mode de gestion qui consiste à garantir aux générations futures la possibilité, à toutes les étapes du processus planifié de stockage, d’une décision de poursuivre, de marquer une pause ou de revenir éventuellement à l’étape antérieure.

Pour être effective, la réversibilité suppose la récupérabilité, c’est-à-dire la possibilité technique et organisationnelle de déplacer ou de remonter en surface les colis de déchets. Elle nécessite dans la réalisation des ouvrages une certaine flexibilité qui permette de prendre en compte les avancées scientifiques et techniques et le retour d’expérience.

 

La possibilité de changer de niveau de réversibilité doit être laissée ouverte aux générations futures. 

 

Une phase de durée raisonnablement longue doit être utilisée pour préparer le passage progressif du niveau 2 au niveau 3 des premiers alvéoles remplis. Cette période initiale d’observation, qui devra être proposée par l’opérateur, pourrait être d’une dizaine à une vingtaine d’années. Elle devrait être mise à profit pour réaliser des essais sur des alvéoles expérimentaux et pour développer et valider des moyens de surveillance.

 

La Commission n’estime cependant pas souhaitable que l’option de laisser l’intégralité du stockage au niveau 2 soit imposée par notre génération aux générations futures. En effet, cette option peut présenter des inconvénients majeurs, tant pour la sécurité en exploitation que pour la sûreté à long terme.

 

En conséquence, la Commission estime que, après la période initiale d’observation, la décision de passage d’un alvéole du niveau 2 au niveau 3 devrait être prise si sa fermeture est jugée opportune, notamment du point de vue de la sûreté.

 

DIMENSION INTERNATIONALE
Les informations sur le panorama international présentées dans le rapport N°7 restent valables.

 

La Commission a analysé la diversité des conceptions de la réversibilité au niveau international. Par ailleurs, elle présente l’organisation de la gestion, du financement et du coût prévu pour un stockage géologique en Belgique, Finlande et Suède.

 

Malgré la diversité des approches et des dispositions réglementaires, ces pays appliquent le principe pollueur-payeur, donnent la priorité à la sûreté et prévoient un financement assuré pour la construction de l’ouvrage et son exploitation pendant une durée de l’ordre du siècle.

Repost 0
publié par Roland Corrier - dans déchets et sécurité
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 19:15
La Fourmilière (à découvrir)
La Fourmilière (à découvrir)
La Fourmilière (à découvrir)
La Fourmilière (à découvrir)
La Fourmilière (à découvrir)

L'association qui regroupe des artistes professionnels de tous les domaines, et des non-artistes férus d'arts, avait invité le vendredi 19 décembre, salle Couchot à Bar-le-Duc, de 18 h à 22 h pour son avant-première éphémère.

 

Découvrez sa page Facebook

 

L’objet de l’association est le suivant :

  • Promouvoir les créations artistiques des membres de l’association, d’artistes régionaux, nationaux et internationaux.
  • Organiser des rencontres, sessions de formation, expositions, spectacles, performances
  • Promouvoir et développer les arts sous toutes leurs formes
  • Rendre accessible la culture sous toutes ses formes au plus grand nombre
  • Créer des liens entre les différentes populations
  • Générer des découvertes et des vocations, notamment au travers de partenariats avec des écoles, instituts spécialisés sans limitations de contextes ni de structures
  • Développer des ouvertures sur les formations à l’art et aux Métiers d’Art
  • Favoriser le lien social
  • Créer des réseaux de partenariats avec des structures nationales et internationales afin de favoriser les échanges
  • Animer des activités culturelles, sociales, éducatives
  • Assurer la production, l’exposition et la diffusion d’oeuvres d’art et ainsi participer au développement du territoire.
La Fourmilière (à découvrir)
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:14

Le Conseil municipal de Bar-le-Duc était réuni en séance publique jeudi 18 décembre 2014 (entrée libre)

Ordre du jour

  • 4 Installation d'un nouveau Conseiller Municipal
  • 5 Débat d'orientations budgétaires 2015
  • 6 Subventions diverses
  • 7 Tarifs de location de salles et espaces municipaux
  • 11 Licence d'entrepreneur de spectacles - Désignation du titulaire
  • 12 Subvention à l'Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public de la Meuse
  • 13 Frais de scolarité des enfants domiciliés hors de Bar-le-Duc fréquentant les écoles barisiennes - Années 2014/2015
  • 17 Festival Renaissances 2015 - Demande de subvention
  • 20 Classes d'environnement 2015
  • 22 Avances sur subventions 2015 au profit d'associations culturelles ou d'animation du territoire
  • 23 Subvention exceptionnelle à la Croix Rouge Française de Bar le Duc
  • 24 Avance sur subvention 2015 à l'Association de Coordination des Centres Socioculturels de Bar le-Duc
  • 25 Tarifs de location d'installations sportives
  • 27 Avances sur subventions sportives - Année 2015
  • 28 Site T.D.F - Côte Sainte Catherine - Rétrocession emprises foncières
  • 30 Avenant au protocole de programmation de l'Opération de Rénovation Urbaine
  • 41 Subvention d'investissement 2014, en faveur du Syndicat Mixte de Velaines
  • 42 Régularisation foncière - Rue Sainte Marguerite
  • 44 Exercice du droit de priorité - Acquisition de la parcelle n° CD 161 lieudit Le Praillon - Zone de Popey
  • 47 Indemnisation amiable des dommages de travaux publics de requalification du centre-ville
  • 57 Droits de voirie et de stationnement, tarifs des emplacements 2015
  • 59 Information relative aux marchés à procédure adaptée conclus en 2014
  • 62 Validation du « Plan Communal de Sauvegarde » (PCS) et du « Document d'information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM)
  • 65 Attribution du marché 2014/19 "Requalification de la Chapelle rue de la Libération à Bar-le-Duc"
  • 67 Règlement intérieur relatif à la passation des marchés publics à procédure adaptée
  • 75 Convention de mise en oeuvre de la verbalisation électronique
  • 82 Rémunération des enseignants qui surveillent les enfants hors temps scolaire
  • 83 Orientations de la formation des élus municipaux
  • 84 Rapports annuels 2013 sur le prix et la qualité des services publics de l'eau potable, de l'assainissement collectif et de l'assainissement non collectif
  • 85 Avenant à la convention de télétransmission des actes : introduction des actes budgétaires dès janvier 2015
  • 89 Transfert des contrats d'assurance de l'ex CCCO sur le marché 2012/22 passé en groupement de commandes entre la Ville de Bar-le-Duc, l'ex CODECOM et le CIAS
  • 91 Constitution d'un groupement de commandes entre la Ville de Bar-le-Duc, la Communauté d'Agglomération et le CIAS pour la fourniture de gaz
  • 92 Avance sur subvention au CAS
  • 93 Rapport d'activité 2013 de la Communauté d'Agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse
  • 94 Indemnités de services partagés
  • 96 Groupement de commandes pour l'achat de véhicules
  • 97 Détermination des durées d'amortissement
  • 100 Établissements scolaires - Désignation de représentants
  • 102 Inscription d'un nom sur la plaque commémorative des soldats tombés au champ d'honneur en 14/18
  • 103 AMORCE - Élection de représentants
  • 104 Paiements de Cotisations à des Organismes Professionnels pour 2015
  • 106 Tarifs 2015 des Prestations de Services et de la Télédistribution
  • 108 Mise à jour du tableau des effectifs - Recrutement de vacataires et aides temporaires - régime indemnitaire des agents
  • 116 Tarifs Cuisine 2015
  • 118 Exécution du Budget 2015 avant son adoption
  • 120 Indemnité au comptable
  • 121 Tarifs des concessions de cimetière
  • 123 Mise en place d'un service gratuit d'enlèvement des tags et graffitis sur les façades de la Ville de Bar-le-Duc
  • 130 Convention de prestation de service avec la Communauté d'Agglomération
  • 135 Constitution d'un groupement de commandes pour la mise en place d'une plateforme numérique (site internet)
  • 136 Recouvrement des frais de personnel
  • 140 Décision modificative
  • 146 Protocole d'indemnisation - Sinistre du centre socio-culturel de la Libération
Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 09:14

Le Conseil général s'est réuni en session plénière (entrée libre) jeudi 18 décembre 2014 à 10 h 30, puis reprise à 14 h

 

Ordre du jour

 

TOME 1

  • 15 Budget - Prélèvement sur dépenses imprévues - information
  • 19 « Aide Berger » en faveur des éleveurs les plus impactés par les attaques du loup
  • 21 Convention de partenariat avec le Centre Régional de la Propriété Forestière Lorraine - Alsace
  • 27  Renouvellement de convention Structures d'intérêt départemental
  • 49 Cités scolaires meusiennes - Convention de répartition des charges entre la Région Lorraine et le Département de la Meuse
  • 57 Collèges Publics - Convention de Fonctionnement 2015
  • 83 Orientations du Conseil général de la Meuse concernant la tarification 2015 dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux
  • 89 Demande de garantie d'emprunt pour la création d'une Unité Alzheimer à l'EHPAD de Ligny-en- Barrois
  • 91 Fonds d'Accès à l'Emploi - Evolution du réglement d'intervention
  • 101 L'accompagnement des travailleurs indépendants bénéficiaires du RSA
  • 105 Contrat de Développement Economique du Bassin de Commercy - Construction et formalisation du réseau des acteurs de l'insertion
  • 111 Soutien aux parcours des apprentis Safran, Albany
  • 119 Cession des actions de la SEMMA à la SEBL
  • 121 Convention de mise à disposition du golf de Combles-en-Barrois
  • 129  Investissement des associations culturelles
  • 131 Soutien aux structures d'enseignement musical (report)
  • 133 Modification du règlement d'attribution des subventions pour les déplacements pédagogiques du second degré
  • 137 Soutien aux démarches de développement durable des collèges
  • 139 Site Natura 2000 Vallée de la Meuse - Mise en place d'un soutien à la gestion durable des prairies
  • 145 Subvention à caractère social - Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles de la Meuse
  • 149 Signature d'une convention d'objectifs multipartite Parcours d'Education Artistique et Culturelle
  • 159 Avis du Département sur l'association 'Commissariat d'Investissement à l'Innovation et à la Mobilisation Economique - C2IME'
  • 179 Conventionnement avec la Région Lorraine pour la mise en oeuvre des régimes d'aide aux entreprises – Avenant n°8
  • 185 Actualisation des règlements des fonds d'aide
  • 189 L'accompagnement en insertion - Evolution des modalités d'organisation du dispositif RSA en Meuse
  • 201 Rapports d'activités 2013 des sociétés d'économie mixtes locales
  • 217 OPH de la Meuse - Désignation d'un représentant
  • 221 Prorogation Convention pluriannuelle Département de la Meuse - SDIS 55

TOME 2

  • 7 Budget Primitif 2015
  • 91 Construction des nouvelles archives départementales - approbation du protocole de clôture, quitus de l'opération
  • 93 Convention pluriannuelle de délégation des MASP avec gestion et avenant financier 2015
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Conseil général Meuse
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 16:14

Une aprés-midi récréative pour les enfants avec un spectacle de la Compagnie "Rouages" où Zorro était omni-présent intitulé "Zorro pointé"

Puis un goûter pour tous après la visite de Saint Nicolas

 

La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
La fête des enfants à Ligny
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité Coups de coeur
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 09:41

Les Trotte-Voyottes - Randonnée Pédestre

Siège social : Centre Socio-Culturel de Marbot - 9 rue de la Chapelle
BP 60164 - 55003 - BAR-LE-DUC Cédex

 

Les Trotte-Voyottes ont été créées en 1981.

  • L'association propose à ses adhérents deux randonnées mensuelles, le dimanche : l'après-midi en automne et en hiver (10 à 12 km), souvent toute la journée à la belle saison (18 à 22 km).
  • Une sortie de l'après-midi, chaque jeudi (non férié), pour deux à trois heures de marche : (départ à 13 h 45 du parking du stade Jean Bernard, au carrefour de la rue Jean Bernard et de la rue des Polkas).
  • Une ou deux fois par an, les Trotte-Voyottes organisent un week-end à l'extérieur du département de la Meuse (plusieurs jours de randonnée)
  • L'adhésion (pour 2015 : 33,00 € pour la licence individuelle et 59,00 € pour la licence familiale) comporte une assurance « Responsabilité civile et accidents corporels ». Cette licence est obligatoire pour participer aux activités. Cependant. afin de mieux connaître l'association, vous pouvez participer à deux randonnées sans posséder cette licence.
  • Les Trotte-Voyottes comptent plus de 80 adhérents de 15 à 79 ans).

 

  • Les Trotte-Voyottes sont labellisées « Rando Santé®​» par la FFRandonnée. L'association organise deux fois par mois (les 1er et 3ème mardis ainsi que les 2ème et 4ème mercredis du mois) une randonnée de 3 à 5 km. sans dénivelé, à allure réduite. destinée aux personnes qui ne peuvent pas. ou plus, marcher sur une longue distance. Ces sorties sont encadrées par un accompagnateur formé et compétent. (départ à 14 h du parking du stade Jean Bernard, au carrefour de la rue Jean Bernard et de la rue des Polkas)

 

Les prochaines sorties des Trotte-Voyottes

  • dimanche 4 janvier 2015 : Rando des Rois : trajet de 9 km, départ à 13 h 45, du Centre Social de Marbot. (Cette randonnée sera suivie de la galette des Rois réservée aux adhérents)
  • dimanche 18 janvier 2015 : trajet de 10 km : départ à 14 h 00 du parking du parcours de santé, route de Montplonne.
  • prochain programme (de février à mai 2015) paraîtra fin janvier.
Repost 0
publié par Roland Corrier - dans Actualité sportive
commenter cet article

Retour à l'accueil

Recherche Article